Témoignages : « Mon mec m’a proposé d’emménager avec lui »

Quand une histoire d’amour se prolonge, quand les affinités prennent forme, quand on a envie de tout partager avec l’homme qu’on aime, habiter ensemble semble être la solution toute trouvée. Nos témoins nous racontent comment ça s’est passé…

Publié le

C’est souvent l’argument économique qui sert de déclencheur à la proposition d’emménagement. C’est un fait, quand toutes les dépenses sont multipliées par deux, l’idée de tout rassembler en un seul budget peut être intéressante. Jean-Marc (44 ans, de Mont-de-Marsan) a vécu ce moment : « On était en septembre et mon chéri était à son bureau en train de calculer tout ce qu’il avait à payer quand il a relevé la tête et m’a lancé : “C’est pas possible de continuer comme ça. Tu vas venir habiter avec moi et on va se partager les frais…” Je m’attendais à une demande un peu plus romantique mais comme j’espérais très fort qu’il me le demande depuis pas mal de temps, j’ai dit “Oui !” et je ne le regrette pas… »

Ce n’est pas évident de demander à son homme s’il veut emménager avec soi. On est sur la réserve, souvent. On hésite. On imagine un refus gênant… Le chéri de Mohamed (26 ans, de Paris) a trouvé la parade en lui proposant de partir en vacances ensemble pour voir…

« Des vacances d’abord ! »

Mohamed renchérit : « C’est vraiment le seul conseil que je pourrais donner à deux garçons qui veulent s’installer ensemble. Avec mon homme, ces premières vacances tous les deux ont été révélatrices. On s’est aperçu qu’on se supportait. C’est bizarre à dire mais c’est exactement ce qu’il s’est passé. Mon homme voulait découvrir mes manies, les petits trucs qui l’auraient agacé avec le temps. Il en a trouvé ! J’en ai… (Rires) Mais pour lui, il n’y avait rien d’insurmontable. J’ai donc emménagé chez lui trois mois plus tard. On a ensuite déménagé dans notre chez nous à nous deux, deux ans plus tard, mais ça c’est une autre histoire ! »

Avant d’emménager chez son amoureux, il faut s’assurer qu’on peut vivre ensemble. Les vacances sont donc un bon moyen de se connaître mieux, intimement. Damien (22 ans, de Vincennes) se souviendra longtemps de ces vacances dans les Landes : « On était un peu fauché et on n’avait pas vraiment les moyens de partir loin. Mon copain m’a proposé d’aller camper : ses parents nous prêtaient une tente et nous payaient l’emplacement de camping. On est donc parti tous les deux et on a dû partager toutes les tâches : au bout de deux jours, il m’a dit qu’il était sur le cul et que la vie était trop simple avec moi, qu’il voulait vivre ça tous les jours de sa vie. Je n’attendais que ça… »

« Il a mis des pincettes. »

Pour d’autres, le sujet a été beaucoup plus délicat. Rodrigue (32 ans, de Toulouse) nous explique à quel point la question était très touchy pour lui : « Mon homme me tendait des perches énormes que je refusais d’attraper. J’ai construit mon monde tout seul en prenant mon temps. Je suis très indépendant. J’ai décoré mon appartement avec goût. Enfin, je pense ! Je ne me voyais pas tout abandonner pour vivre avec un mec. Même si je l’aimais comme un fou. Et mon chéri le savait. Quand il s’est senti prêt, il m’a proposé de nous trouver un appartement, de le décorer, de le transformer en notre cocon. Il a trouvé les mots parfaits pour que je finisse par accepter »

Laurent (46 ans, de Quimper) se souvient du mal que son chéri s’est donné pour le convaincre : « Je lui avais dit, quand on s’est rencontré, que plus jamais je n’habiterais avec un mec. J’avais eu une très mauvaise expérience et je ne voulais pas recommencer. Il a mis trois mois pour me demander de venir habiter chez lui. Petit à petit. Chaque fois qu’il avait l’impression d’arriver dans une impasse, il arrêtait quelques jours ! J’ai craqué parce que les efforts qu’il a fournis, m’ont touché… »

Tu en veux encore ?