Je craque pour le mec de mon meilleur ami

C‚Äôest la question qui tue. Est-ce qu‚Äôon peut sacrifier une amiti√© forte et sinc√®re pour, au mieux une nouvelle histoire d‚Äôamour, au pire un plan cul sans lendemain ? Le fait de se poser la question devrait m√™me vous interroger‚Ķ

Publié le

Votre meilleur ami, Bob, a rencontré un mec pour lequel vous n’êtes pas tout à fait insensible. Voire vous craquez complètement sur son corps de rêve. En plus, il est drôle et plutôt intelligent. Bref, il correspond exactement à l’image que vous pouvez avoir du Prince Charmant. Le problème, parce qu’il y en a un, c’est que Bob est éperdument amoureux de son hidalgo de chéri. Et ça se voit. Il l’exhibe : il vous a invité quatre fois en une semaine à un dîner avec eux.  Et tenir la chandelle n’est pas vraiment votre tasse de thé. Mais à chaque fois, vous avez remarqué que la bombasse en question vous lançait des regards un peu gênants. Gênants parce qu’il éveille en vous un désir que vous essayez de contenir. Et Bob de vous tartiner des prouesses sexuelles de son chéri… Jusqu’à son fatidique : « Moi, je ne suis pas jaloux… » qui a entrouvert le domaine « de vos » possibles… Mais attention, danger !

C’est un couple open…

« Moi, je ne suis pas jaloux… », ça ne veut peut-être dire qu’ils s’offrent la possibilité d’aller voir ailleurs. Pourquoi pas vous ? Ce que vous n’avez certainement pas intégré, c’est que l’ailleurs leur est propre. Il ne vous inclut pas. Bob n’a même pas imaginé une seconde que vous puissiez batifoler avec son chéri. Parce que Bob vous adore. Et qu’on ne mélange pas… Bob et son homme ont sûrement établi des règles. Et quand bien même vous auriez la possibilité de conclure avec la bombasse, comment pourrez-vous regarder votre ami après. Ca pue le mensonge… Pas très chouette entre amis. Petit conseil : espacez vos visites chez Bob et privilégiez les tête-à-tête, plutôt que les trios…

C’est un couple exclusif…

« Moi, je ne suis pas jaloux… », ça peut aussi dire qu’il n’y a aucune raison de l’être. Parce qu’ils ont décidé de vivre une histoire d’amour exclusive. Contrairement aux idées reçues, ça existe et beaucoup plus souvent qu’on pourrait l’imaginer chez les gays. Du coup, les regards insistants du chéri de Bob peuvent être tout simplement un malentendu. En tout cas, c’est comme ça qu’il vous faudra l’entendre. Sinon, vous jouez avec le feu… Si ça l’est vraiment et que vous tentiez quand même le diable, la bombasse risque de relater l’événement à son mec et vous perdrez votre meilleur ami en plus de vivre un superbe râteau ! 

C’est pas vraiment un vrai couple…

« Moi, je ne suis pas jaloux… », ça veut peut-être tout simplement dire que Bob, lui-même, ne considère pas son histoire comme une grande histoire. Plutôt comme une passade… « Tant mieux ! », vous dîtes vous. Libre à vous de creuser un peu pour savoir à quel point c’est une passade. Et soyez patient. Si vous craquez vraiment pour le mec de votre meilleur ami, attendez qu’il ne soit plus son mec. Mais quelque soit le temps qu’il vous faudra attendre, essayez de demander sur le ton de la plaisanterie à Bob ce qu’il en penserait, que vous couchiez avec son ex… Juste pour savoir. Vous serez peut-être surpris de voir à quel point on peut rester possessif, même avec ses ex… A défaut d’être jaloux…

À découvrir : JocK, l’appli de rencontre gay pour trouver le mec qui te plaît

Tu en veux encore ?