4 choses à retenir du premier épisode de « RuPaul’s Drag Race UK »

Le premier épisode de « RuPaul’s Drag Race UK » a été diffusé vendredi dernier sur la BBC3. Même si RuPaul semble plus blasé que jamais, le charme des 10 queens britanniques au sein de cette machine bien huilée qu’est « Drag Race » opère à fond. Voilà ce qu’on a retenu de cet épisode (quasiment sans spoilers).

Publié le

1 – La fraîcheur du cast

La différence entre Drag Race UK et le Drag Race original est un peu la même qu’entre une série anglaise et une américaine : moins de moyens, mais plus de caractère. Les 10 drag-queens retenues pour cette première édition britannique ne sont pas toutes aussi « polished » que leurs homologues d’outre-Atlantique (à l’exception peut-être de The Vivienne), mais elles n’en ont que plus d’attitude. D’autant que le politiquement correct américain n’est pas la tasse de thé des queens anglaises. Il va donc falloir s’attendre à des jurons, du spectacle et les inévitables engueulades promettent d’être salées! Et puis le cast est frais au sens premier du terme. La plus jeune, Scaredy Kat, n’a que 19 ans (et il est en couple avec une fille!). Il était donc en primaire lorsque RuPaul a couronné Bebe Zahara Benet lors de la première édition de l’émission. Il y en a certaines que ça ne va pas rajeunir. 

2 – Pas d’argent en jeu

Les spectateurs ont été choqués de voir que la gagnante de cette première saison, et les gagnantes des défis ne gagneront quasiment que des cacahuètes. RuPaul a en effet annoncé que la gagnante « sera emmenée à Hollywood pour tourner sa propre série digitale, produite par l’équipe qui a créé RuPaul’s Drag Race ». En comparaison, la gagnante de la saison 11 du Drag Race américain à gagné 100 000 dollars et un an de maquillage. Et la gagnante du défi, a remporté un pin’s, que RuPaul appelle « Ru Peter Badge » une référence au Blue Peter badge, qui est donné aux enfants qui participent à l’émission Blue Peter sur la BBC. L’explication: l’émission est diffusée sur la BBC 3, qui est une chaîne publique, et qui ne peut pas accepter de sponsors. 

Une politique qui a eu un dommage collatéral pour l’une des queens: Vinegar Strokes n’a pas pu porter la robe qu’elle souhaitait lors du runway — car représentant une entreprise —et a dû se rabattre sur un second choix qui a manqué de lui coûter très cher. 

Voici celle qu’elle devait initialement porter: 

3 – Le Brit Crew 

Oh Brit Creeeew! On a pu faire connaissance lors de ce premier épisode avec deux des membres britanniques du « Brit Crew », équivalent du « Pit Crew » américain. On vous laisse admirer leurs collègues dans les photos ci-dessous : 

Il n’y a pas que le Brexit qui risque d’être dur !

4 – RuPaul is in the kitchen

Dans un univers saturé de culture américaine, quelques références britanniques — même si on reste quand même dans la culture anglo-saxonne dominante — font du bien. Un défi basé sur la Reine Elizabeth II pour cet épisode (relevé brillamment par les Queens), et le prochain sera consacré à Downton Abbey… L’argot anglais: « chav » (vague équivalent de « racaille »), « trollop » (une femme aux moeurs légères…). Drag Race Uk, c’est mieux qu’un correspondant anglais — ou un plan en visite —  pour apprendre la langue de Shakespeare! 

Tu en veux encore ?