3 choses à savoir sur « Tick, Tick… Boom ! », la comédie musicale de Netflix sur l’auteur de « Rent »

C’est un petit bijou de comédie musicale que Netflix met en ligne ce vendredi 19 novembre. Adaptée de la première pièce de l’auteur de « Rent », « Tick,Tick… Boom !» vaut largement le détour. On vous explique pourquoi.

Publié le

Tick, Tick… Boom !  la première œuvre de Jonathan Larson, auteur de la comédie musicale culte Rent. Elle est adaptée à l’écran par le phénomène Lin-Manuel Miranda, auteur d’une autre comédie musicale culte, Hamilton.

Nous sommes au début des années 90. Jonathan Larson (Andrew Garfield) rêve de monter un spectacle à Broadway. Mais il ne parvient pas à terminer la comédie musicale sur laquelle il travaille depuis 8 ans. A l’aube de ses 30 ans, il est en plein doute. Et cela commence à peser sur ses relations amoureuse, comme amicales.

Aux côtés d’Andrew Garfield, on retrouve notamment Robin DeJesus (vu dans l’adaptation télé de The Boys in the Band), Judith Light (Madame est servie, Transparent, The Politician) ou Vanessa Hudgens (High School Musical).

Voici trois choses à savoir sur cette adaptation de Tick,Tick… Boom !.

Tick,Tick… Boom !  est une œuvre autobiographique

Tick,Tick… Boom ! est la première comédie musicale de Jonathan Larson. Elle est née de sa frustration de ne pouvoir monter Superbia, la comédie musicale inspirée de 1984, de George Orwell, qu’il avait écrite. Dans ses premières versions, Tick Tick Boom est un long monologue entrecoupé de chansons qui raconte les affres de la création. A l’époque Larson travaille comme serveur et vit dans une colocation sans chauffage, avec la douche dans la cuisine. Malgré le soutien bienveillant du géant de Broadway Stephen Sondheim (joué par Bradley Whitford dans le film), il ne parvient pas à trouver les financements nécessaires pour monter son oeuvre et donc vivre de son art.

Le « Tick Tick » du titre de l’œuvre renvoie au bruit que fait l’horloge et à l’angoisse du temps qui passe. Le plus émouvant est que Jonathan Larson ne savait pas à quel point le temps lui était compté. Il est mort à 35 ans d’un problème cardiaque, la veille de la première de sa deuxième comédie musicale, Rent. Il avait enfin atteint son objectif et il ne l’aura jamais vu.

Après sa mort, la comédie musicale a été révisée et retravaillée pour être jouée à trois comédiens. Elle a depuis été montée Off Broadway, à Londres.

C’est la première œuvre de Jonathan Larson, l’auteur de Rent

On dit qu’une fois par génération, une comédie musicale vient changer la donne. Ce fut le cas avec Hair à la fin des années 60, puis avec Cats au milieu des années 80. Pour les années 90, c’est Rent. Cette transposition rock et pop de La Bohème de Puccini à l’époque des années noires du sida est le chef d’oeuvre de Jonathan Larson.

Avec son histoire bouleversante et ses chansons fantastiques, la comédie musicale aurait sans aucun doute été un succès quoi qu’il arrive. La mort prématurée de Larson a ajouté une couche émotionnelle à l’histoire et a contribué à attirer le public. Comment ne pas avoir le cœur serré lorsque le personnage de Roger entonne One Song Glory « One song glory »: « One song / Before I go / Glory / One song to leave behind » (« Une chanson / Avant que je m’en aille / Gloire / Une chanson à laisser derrière moi »)?

Petit clin d’oeil: plusieurs des comédiens originaux de la production originale de Rent font une apparition dans Tick,Tick… Boom !.

Le film est réalisé par le génial Lin-Manuel Miranda

On peut faire de nombreux parallèles entre Jonathan Larson et Lin-Manuel Miranda, le réalisateur de Tick,Tick… Boom ! Avec Rent, Jonathan Larson avait redéfini la comédie musicale dans les années 90. 20 ans plus tard, Lin-Manuel Miranda a fait pareil avec Hamilton. La comédie musicale hip hop consacrée à l’un des pères fondateurs de la Constitution américaine a été le carton absolu des années 2010 à Broadway.

Larson a obtenu à titre posthume le prestigieux prix Pulitzer pour Rent (ce qui est rare pour une comédie musicale), Miranda l’a reçu pour Hamilton.

Enfin, avant de réaliser Tick,Tick… Boom !, Miranda en a tenu le rôle principal, c’est à dire celui de Larson, dans une production Off Broadway. Avec l’adaptation de Tick,Tick… Boom !, Miranda boucle la boucle. Avant, peut-être une nouvelle adaptation de Rent ? Le chef d’œuvre de Jonathan Larson mérite mieux que l’adaptation pépère de Chris Columbus…

Tick,Tick… Boom ! dès le 19 novembre sur Netflix

Tu en veux encore ?