Jacq croque le quotidien d’un couple gay dans « Les péripéties homologuées de Paul & Tom »

Jacq vient de sortir cet été le premier tome de la BD gay : « Les péripéties homologuées de Paul & Tom », une série de planches qui croquent avec humour et tendresse le quotidien d’un couple gay.

Publié le

La BD gay Les péripéties homologuées de Paul & Tom est sortie le 7 juillet. Elle raconte le quotidien d’un couple gay comme les autres qui décrypte le monde qui l’entoure avec beaucoup d’humour. Tout y passe : réseaux sociaux, codes du genre, stéréotypes. Difficile de ne pas se retrouver dans bon nombre des situations qui sont croquées avec une verve acerbe. Pour Jock.life, Jacques Noach, alias Jacq, revient sur la genèse de ses personnages.

JocK : Comment est née cette BD ?

Jacq : Paul et Tom ont été créés une nuit d’insomnie de novembre 2019. Pour passer le temps je me posais des questions telles que : dans un couple homo, qui a les pieds froids ? Les deux ronflent-ils ? Pourquoi le vendeur de roses qui passe dans les restos ne s’arrête-t-il jamais aux tables occupées par deux hommes ? L’idée de faire une BD sur la vie d’un couple de même sexe, tantôt comique, tantôt ironique, souvent critique sur les préjugés et idées reçues, était née.

Début décembre 2019, un premier projet de 12 planches fut envoyé à quelques éditeurs. C’est Vincent Henry, des éditions ‘la boîte à bulles’, située à Tours, en France, qui me contacta dans la journée pour me proposer de publier l’album. La crise sanitaire retarda la publication de nombreux albums, et finalement la sortie des Péripéties… fut programmée pour le 07 juillet 2021.

Jacques Noach (Jacq) accompagné de Tom et de Paul

Qui sont les deux héros de l’histoire ?

Il y a Paul, dans la quarantaine (des pistes sur son âge serontdonnées dans l’album) et Tom, plus jeune. Cette différence d’âge est, bien sûr, source de nombreux gags et malentendus. On découvre tout au long de l’album non seulement leur vie de couple, mais également leurs relations avec les autres : amis, famille, collègues, … Il était important aussi que ces deux personnages aient une vraie personnalité et que l’on en comprenne les origines. L’album aborde leur passé commun (leur première rencontre, leur premier rendez-vous, leur mariage), mais également, à l’aide d’interviews de proches, leur passé individuel.

Avez-vous des auteurs ou artistes qui vous inspirent ?

Cela doit faire pas loin de 50 ans que je lis de la BD (j’ai commencé très très jeune) et donc je suis passé par l’amour de l’école franco-belge Spirou/Pif/Pilote (Franquin, Peyo, Gotlib, …) à la BD française de science-fiction de la fin des années 70-début 80 (Metal Hurlant avec Moebius, Druillet, …) et ainsi de suite (les romans graphiques des années 2000) jusqu’à maintenant. En déduire mes influences est donc très difficile, puisque toutes ces lectures m’ont influencé. Je suis aussi féru d’art moderne (peinture, sculpture et bien sûr architecture), et lit beaucoup moins et donc tout cela se mélange allègrement.

Maintenant, si je dois citer des auteurs de BD, je citerais volontiers en humour René Goscinny, Gotlib, Franquin, Lauzier et plus proche de nous (le regretté) Tome, Zep ou Trondheim et, (mais peut-on ne pas le citer ?) Fabcarro. Côté graphique, la nouvelle ligne claire des années 80 de, en particulier,  Serge Clerc, mais aussi Yves Chaland, Ted Benoît, Floch et Torres furent sans doute mes influences les plus fortes, même si je m’en suis détaché pour, je pense, trouver mon propre style. Mais les connaisseurs retrouveront ces influences dans les sourcils de mes personnages, les chevelures et plis de vêtements.

Et puis je pense aussi avoir été pas mal influencé par les films des Monty Python ou le trio ZAZ (Zucker, Abraham, Zucker à l’origine des Pilote dans l’avion…), bref l’humour absurde et relativement idiot (mais ô combien jouissif).

Une suite est-elle déjà en préparation ?

J’espère 🙂 disons que cela dépend surtout de mon éditeur et de l’intérêt du public. Mais vu le nombre de gens qui me posent la question, je m’y prépare, sait-on jamais mais ça prendra bien un an quand même. Il va falloir être patient. Comme je termine cet album sur un « cliffhanger » comme on dit, je ne vais pas cacher que j’y ai réfléchi en terminant ce tome-ci !

Que peut-on vous souhaiter à l’avenir ?

Que je puisse continuer à faire de la BD, qui est ma passion et mon rêve d’enfant. Avec ce premier album, ce rêve s’est concrétisé (et c’est déjà magique pour moi), alors continuer à faire cela serait juste merveilleux. Bon, ok, je réalise qu’on dirait les paroles d’une chanson de la Reine des neiges cette phrase (rires). Mais bon, c’est la vérité quand même !

Et pour Paul et Tom ?

S’ils sont d’accord, que je puisse continuer à les faire vivre. Cela va faire plus de 2 ans que je vis avec eux, je pense que nous sommes assez soudés pour pouvoir continuer. A ce sujet, en attendant que je me lance dans un 2ème album, à partir de septembre on pourra suivre sur mes comptes FB et Insta (@lesdessinsdejacq) une mini-série qui s’intitulera « Paul et Tom … et moi » et qui relatera cette relation particulière que peut avoir un auteur avec ses personnages.

Retrouvez le premier tome de la BD « Les péripéties homologuées de Paul & Tom » en librairie et sur de la Boîte à Bulles, la maison d’édition.

Les-Péripéties-Homologuées-De-Paul-Et-Tom

Tu en veux encore ?