5 conseils pour (quand même) profiter de la Saint-Valentin quand on est célibataire

Les célibataires endurcis la vivent plutôt bien. Mais ceux qui courent après le grand amour appréhendent la Saint-Valentin. Comment supporter ce 14 février quand on est encore celib » ?

Publié le

Soyons honnête et admettons que la Saint-Valentin n’est pas très sympa pour les célibataires. Cette fête invisibilise tous ceux qui n’ont pas voulu, ou pire n’ont pas pu, être en couple. C’est l’injonction à l’amour, renvoyant dos à dos les célibataire par choix et ceux (nombreux) à la recherche de l’élu. Comment traverser cette date sans avoir le bourdon ? Rappelons-nous quand même que nous ne faisons pas tous une dépression le 17 mars, à la Saint-Patrick parce que dans l’immense majorité, nous n’avons pas d’origine irlandaise… Ça peut aider. Voici 5 façons de survivre à la Saint-Valentin quand on est seul :

Pyjama party entre potes

C’est l’occasion ou jamais de faire appel à trois ou quatre amis, de les inviter à passer la nuit chez vous (en les faisant venir avant 18h bien sûr ! ) On pousse les meubles, on enfile son vieux jogging et son sweat en pilou. Le look, ce soir, on s’en bat un peu. On commande des pizzas, on picole (avec modération) et surtout, on commence à jouer les mauvaises sur ceux qui sont coincés avec leur mec à cause de cette horrible Saint-Valentin. On se raconte ses plans à répétition et on savoure sa liberté que les « casés » nous envient tant. Bien sûr, ça ne marche que si vous êtes tous célibataires…

Soirée plateau-télé

Vous pouvez aussi savourez cette soirée seul. Vous foncez chez votre traiteur préféré et vous vous choisissez un repas amélioré, du genre de celui qu’on se prend quand on est seul pour Noël. On peut, ce soir-là par exemple, dîner au champagne, seul. C’est autorisé pour les célibataires. On étale tous ses coussins dans ce trop grand canapé et on se lance dans un marathon de film « anti-Saint-Valentin ». Nous vous conseillons Mortelle Saint-Valentin, Kramer contre Kramer, La Rupture, La Guerre des Roses, Comment se faire larguer en 10 leçons… Vous allez adorer voir ces couples se fracasser sur l’autel de leur amour…

Un cadeau, mais rien que pour soi !

La Saint-Valentin est la fête des amoureux, certes. Mais elle peut être aussi celle du bonheur pour soi. Pourquoi ne pas choisir spécialement cette date pour vous offrir le cadeau dont vous pouvez être sûr qu’il sera apprécié ? À vous le sac à dos un peu hors de prix qui vous fait baver depuis pas mal de temps. Et c’est pareil pour le dîner, vous ne choisirez que les mets que vous adorez. Et tant pis pour les régimes si le compteur à calories explose ! Un plateau de fruits de mer géant pour vous tout seul ? Et pourquoi pas. Vous ne serez pas obligé de partager les bulots cette fois-ci…

Un plan d’un soir très spécial

Vous avez parmi vos contacts sur les applis de rencontres un garçon avec qui vous avez sympathisé mais que vous n’avez pourtant pas encore rencontré ? Pourquoi ne pas lui proposer de vous voir « pour de vrai » ce 14 février ? Il vaut mieux y aller franco et jouer l’invitation sur l’humour. Si vous vous lancez dans une diatribe trop intellectuelle, vous allez le faire fuir. Et ramener la St Valentin à un échange de fluides est très ironique. S’il est drôle, il sautera sur cette situation qui ne manquera pas, on vous fait confiance, de piquant.

Une journée comme les autres

Et si ce 14 février faisait de vous un rebelle de la normalité ? Et si vous décidiez que ce jour serait avant tout, un jour comme les autres ? Pourquoi subir quand on peut tout naturellement vivre cette journée le plus simplement possible ? C’est ce que les célibataires endurcis ont l’habitude de faire. Ils considèrent à juste titre que si le 14 février est la fête des amoureux, tous les autres jours sont consacrés aux célibataires… Pas bête ! Et comme pour leur signifier qu’ils ont raison, le calendrier leur a envoyé un clin d’œil : le 15 février, c’est la Saint-Claude et à Saint-Claude

Tu en veux encore ?