Rencontre avec Pierre Salducci (coachinggay.com), le coach bien-être pour les gays

Ces derniers mois ont été particulièrement éprouvants, émotionnellement parlant. Et nous sommes de plus en plus nombreux à chercher des outils pour nous aider à trouver réconfort, apaisement et bien-être. Cette recherche du bonheur est peut-être à portée d’un clic. Fort de sa formation et de son expérience dans le milieu LGBT, Pierre Salducci vient de lancer www.coachinggay.com, un service de coaching en visio dédié aux gays. Pour Jock.life, il nous en dit plus.

Publié le

Après plusieurs années dans l’édition, l’événementiel et le consulting gay, qu’est-ce qui t’a amené à lancer coachinggay.com ? C’est quelque chose que tu avais en tête depuis longtemps ?

C’est une évolution logique. Dès le début de mes études, j’ai toujours privilégié le côté social et psychologique de ma formation. J’ai ensuite beaucoup travaillé au niveau communautaire dans le milieu gay, notamment au Centre des Gays et Lesbiennes, mais aussi auprès des personnes séropositives. Je connais bien les problématiques que peuvent rencontrer les LGBT au cours de leur vie. Cela fait déjà de nombreuses années que j’interviens comme bénévole dans diverses associations et depuis deux ans j’ai décidé de me former sérieusement pour devenir coach de vie. Je me sentais prêt pour le faire et c’est le résultat d’un long cheminement.

Avec le climat actuel, on peut dire que tu arrives à point nommé… On a pu voir, d’ailleurs, que la pandémie avait amplifié l’anxiété et l’isolement des personnes LGBT.  Qu’en penses-tu ? 

J’en suis convaincu, oui, l’isolement et la pandémie ont amplifié l’anxiété des personnes LGBT, mais je pense que ce n’est pas seulement la situation sanitaire, c’est un ensemble de facteurs qui datent déjà depuis un certain temps. La société actuelle est très anxiogène en général. Cette façon de vouloir tout nous imposer, de manière très autoritaire, souvent avec des sanctions à l’appui, même dans des domaines très intimes, ça finit par être difficile à vivre et par générer de l’anxiété, surtout chez les personnes sensibles ou fragiles. Aujourd’hui, on ne vit pas dans un climat très sain pour se développer harmonieusement et notre santé mentale est mise à rude épreuve. C’est d’ailleurs pour ça que tellement de personnes sont dépressives ou deviennent dépendantes de produits addictifs.

Concrètement, c’est quoi un coach de vie ? Sur quels terrains personnels, émotionnels interviens-tu ? 

C’est quelqu’un qui va t’aider à passer certaines étapes de ta vie ou à trouver des solutions pour affronter certains problèmes. Surtout au niveau psychologique ou émotionnel. La plupart des gens qui me consultent veulent parler de leurs relations amoureuses, de leur quête du bonheur ou de leurs relations avec les autres en général, la famille, les amis, les collègues. Évidemment, s’ils veulent consulter, c’est qu’ils sentent que quelque chose ne va pas et qu’ils souhaitent que ça s’améliore. Certains ont des problèmes de coming out, de jalousie, d’estime de soi, de drogues, de violence, d’exclusion… c’est très varié, mais le point commun, c’est toujours notre envie d’être heureux et notre besoin d’être aimé.

Comment parler de l’angoisse du coming out et des blessures liées à l’homophobie à quelqu’un qui ne sait même pas ce que c’est ? C’est surtout à ce niveau que le coaching gay présente de nombreux avantages.

Tu insistes sur le fait qu’être accompagné par un praticien gay peut être bénéfique quand on est gay soi-même. Pourquoi ?

J’insiste surtout sur le fait qu’en tant que gay moi-même, je me sens beaucoup mieux placé pour aider d’autres hommes gays comme moi. Je ne me vois pas intervenir pour parler des problèmes relationnels d’un coupe hétéro. Honnêtement, je ne me sentirai pas à ma place. Alors que je connais très bien la situation des hommes gays. C’est pourquoi je m’adresse à eux en premier. Je pense aussi que la parole se libère plus facilement quand on sait qu’on est en face de quelqu’un qui est comme nous, un autre soi-même, qui a vécu les mêmes choses que nous, qui a ressenti les mêmes choses, qui est passé par les mêmes difficultés et qui sait ce que c’est. Comment parler de l’angoisse du coming out et des blessures liées à l’homophobie à quelqu’un qui ne sait même pas ce que c’est ? C’est surtout à ce niveau que le coaching gay présente de nombreux avantages.

Quelle est l’originalité de ta méthode ?

À la base, le travail de coaching est le même pour tous et fait toujours appel à la même pratique, mais la particularité de ce métier, c’est que chaque coach a sa propre vision, sa propre approche et sa propre méthode. C’est pourquoi chaque coach est unique et peut toujours apporter quelque chose qu’un autre coach n’apportera pas. En ce qui me concerne, je travaille beaucoup sur les émotions et sur le bien-être. Mon objectif n’est pas de rendre les gens plus riches ou plus performants, mais de les rendre plus heureux et plus épanouis. C’est la dimension humaine qui m’intéresse. Je suis un adepte de la neuroplasticité et de la PNL, mais surtout de la pleine conscience. Je considère chaque personne comme un tout, je m’intéresse autant à son histoire personnelle qu’à son alimentation et à ses pratiques de vie. Je donne beaucoup de conseils. Et j’essaie de faire que les consultations permettent à chacun d’apprendre quelque chose qui lui servira à long terme. C’est pourquoi je parle d’un mieux-être durable.

Combien de séances faut-il pour ressentir les premiers effets ? 

On ressent les premiers effets dès la première séance. D’abord, parce que c’est très valorisant pour un individu de voir qu’il prend sa vie en main et qu’il prend des décisions pour aller mieux, donc il éprouve un sentiment de satisfaction dès le début, mais aussi parce que la première consultation permet vraiment de tout lâcher, de libérer la parole et de mettre des mots sur ses propres besoins. C’est un grand pas de fait et c’est un grand soulagement. C’est pourquoi cette séance d’introduction et de présentation dure une heure et demie. Pour bien prendre le temps de faire le tour de la question. Par la suite, ce sont des séances d’une heure et chacune d’elle permet de se rapprocher toujours plus de ses objectifs et d’aller mieux, mais il en faut au moins quatre ou cinq pour pouvoir atteindre des résultats en profondeur.

Grand avantage aussi de tes services, les consultations peuvent se faire en visio… On n’a aucune excuse pour ne pas se lancer !

Oui, tout se fait à distance en visioconférence. Comme ça, il n’y a pas de problème de déplacement ni de distance à parcourir, le service est offert partout, qu’on soit en France ou dans un autre pays, dans une grande ville ou dans un petit village perdu. Grâce à la visioconférence, on se sent proche de son interlocuteur mais sans avoir besoin d’être face à face physiquement. Et en plus, il n’est pas nécessaire de porter un masque. Aucun risque de contamination. C’est vraiment très pratique et c’est un système idéal pour une séance de coaching. Il n’y a aucune raison pour ne pas se lancer en effet.

J’essaie de faire que les consultations permettent à chacun d’apprendre quelque chose qui lui servira à long terme. C’est pourquoi je parle d’un mieux-être durable.

Pour conclure, quels bénéfices peuvent tirer les lecteurs de JocK à suivre ton coaching ? 

Le premier bénéfice, c’est de se sentir mieux, tout simplement. Mais aussi d’être une personne plus épanouie et plus heureuse. Concrètement, ça veut dire moins souffrir de ses blessures, mieux comprendre les choses qui nous arrivent, apprendre à éviter les pièges qui se dressent sur notre chemin, ne pas refaire toujours les mêmes erreurs et développer des outils pour atteindre ses objectifs, se protéger et gérer ses émotions. Toutes ces choses peuvent s’acquérir facilement avec un peu de bonne volonté et de persévérance. Et au final, cela mène à plus de mieux-être et de bonheur. Et c’est ce que cherchent de plus en plus de gens dans leur vie. Le rôle du coach est justement de montrer comment s’y prendre pour y arriver.

Plus d’infos

Tu en veux encore ?