10 signes qui montrent qu’un mec en pince pour toi

Vous pensez être un expert-ès-drague ? Et pourtant, il vous est déjà arrivé de passer à côté de l’évidence : vous n’avez pas vu qu’un garçon craquait pour vous… Voici 10 indices pour ne pas laisser filer le prince charmant…

Alternative Text Par Jock • Publié le

« Il te dévore des yeux ! Â», « il t’a déshabillé du regard ! Â»â€¦ Combien de fois avez-vous été aveugle au point de ne pas remarquer qu’on était en train de vous draguer ? Ça arrive à tout le monde. Jock.life vous propose la check-list qui vous aidera à y voir plus clair et surtout à ne pas imaginer l’impossible…

Le demi-sourire

On ne va pas se mentir : quand on craque sur quelqu’un, notre ennemi numéro 1 reste le « sourire d’idiote Â» toutes dents apparentes… Tout le monde essaye de le maitriser. Si un garçon vous fait un demi-sourire, c’est qu’il est dans le contrôle de ses émotions, forcément. A vous de lui répondre, par un demi-sourire, évidemment !

Les yeux révolver

Le grand jeu de la drague est surtout celui des yeux. A vous de détecter si son regard insistant l’est vraiment ou si ce n’est qu’un simple hasard. On sait généralement qu’un mec vous drague quand il baisse les yeux facilement : comme s’il avait l’impression de se faire chopper. La discrétion est mauvaise conseillère quelquefois…

La vraie coïncidence

La coïncidence est un piège. Encore faut-il la détecter et ne pas se faire de film quand on voit un garçon pour la deuxième fois dans une soirée… Par contre, s’il débarque, en vous regardant, chaque fois que vous changez de lieux, posez -vous des questions. Et les bonnes cette fois-ci !

La fiche technique

Il vous aborde, même accidentellement. Et il connaît votre prénom, la race de votre chien et le lieu où vous travaillez… Forcément, il s’est renseigné. Auprès de qui ? Vous chercherez plus tard… Mais on se renseigne rarement sur quelqu’un dont on n’a rien à faire. Signe, on vous dit !

L’humour forcé

Outre le « sourire d’idiote Â», on redoute souvent quand on drague quelqu’un l’humour catastrophe qui ne fait rire que soi-même. Et pourtant, enivré par les senteurs de la drague, on perd souvent ses moyens et son humour subtil et décapant. Ce n’est pas grave, votre blague ratée sera une anecdote à raconter à vos petits-enfants…

Les silences bruyants

Autant certaines blagues, trop peu désopilantes, peuvent être gênantes, autant les silences répétés peuvent générer des malaises… Sachez que certains silences veulent dire beaucoup. A vous de deviner tout ce qui se cache derrière ces blancs un peu trop longs… Soyez créatifs, certes, mais ne fantasmez pas trop vite !

Les tocs opportunistes

Avez-vous remarqué à quel point on ne sait pas quoi faire de ses mains quand on cherche à attirer l’attention ? On regarde son téléphone toutes les quatre secondes, on retouche son col souvent, on passe sa main dans les cheveux frénétiquement… Autant de petits tics qui montrent qu’on aimerait en faire autre chose…

La main baladeuse

Vous avez l’impression que le serveur vous drague mais vous n’en êtes pas sûr : faites confiance aux réflexes tactiles ! S’il vous rend la monnaie en vous touchant la main (s’il vous regarde en plus, c’est encore mieux !), s’il passe derrière vous en vous touchant l’épaule, s’il vous caresse la main par inadvertance, foncez ! C’est dans la poche !

Le regard de ses potes

Quand on craque sur un mec dans un bar, par exemple, on a souvent le réflexe de demander à ses amis : « Il est pas mal le mec là-bas ? Â». Et bien, si un mec craque sur vous, dites-vous qu’il fera la même chose. Si vous remarquez des regards un peu insistants d’un groupe de garçons, c’est sûrement que l’un d’entre eux craque sur vous !

L’espionnage des applis

On ne peut décemment pas finir cette liste sans parler de votre meilleure amie dans ce genre de situation : l’appli ! Souvent quand on arrive quelque part, on a le chic pour se connecter à son appli de rencontre préférée : pour vérifier qui consulte votre profil ou qui vous a envoyé un like. Libre à vous ensuite de lever les yeux pour essayer de retrouver le « tout près Â» sexy qui vous mate…

Tu en veux encore ?