5 conseils pratiques avant de faire son premier piercing

On le pensait ringard, un peu trop XXe siècle, le piercing fait pourtant son grand retour. Un peu comme le tatouage, ce bijou, parce que c’est un bijou, est souvent un peu plus qu’un simple accessoire. Voilà cinq conseils avant de vous lancer…

Alternative Text Par Jock • Publié le

Quand on décide de se faire piercer, c’est, en général, une décision qu’on a mûri. Un peu comme le tatouage d’ailleurs. Et quand bien même vous êtes entré dans un atelier de piercing sur un coup de tête, vous pouvez toujours décider de l’enlever quand bon vous semble, contrairement au tatouage… Un piercing n’est pas anodin : à part quelques modèles bien cachés comme le désormais célèbre Prince Albert, beaucoup de piercings se voient. Ayez toujours en tête qu’il a toujours une image un peu transgressive dans une partie de la population. Un entretien d’embauche pour un poste dans une banque, avec un anneau dans le nez, risque d’être compliqué…

Bien choisir son bijou

La première chose à laquelle on pense quand on va se faire piercer, c’est le bijou. Vous déchanterez peut-être un peu quand votre perceur vous annoncera que vous ne pourrez porter le sublime anneau que vous avez choisi, qu’après la cicatrisation. Il vous en proposera un en titane souvent qui lui ressemble un peu mais qui est adapté à la période post-pose. Ils sont moins glamour, certes, mais c’est le passage obligé pour un piercing qui dure en toute sécurité. Attention, 10% de la population est allergique au nickel et de nombreux bijoux en contiennent. Renseignez-vous avant, si c’est votre cas !

Bien choisir son perceur

L’épingle dans l’oreille à l’arrache dans son salon, c’est fini ! Un peu comme pour le tatouage, il vaut mieux choisir un professionnel pour un piercing. La grande majorité des perceurs respectent des conditions d’hygiène strictes. Ils connaissent leur produit et connaissent surtout leur client. Ils seront capables de vous dire si le bijou que vous avez choisi n’est pas trop lourd, par exemple, pour un premier piercing. Ils rassureront les peureux… Et surtout, ils vous donneront des conseils précieux à respecter pour une cicatrisation parfaite…

Mettre le prix

Un piercing, c’est un bijou. Et comme tous les bijoux, il a un coût. Ne faites pas votre piercing dans le coin d’une boutique quelconque parce qu’on vous annonce un super tarif. Si vous voulez un travail de qualité, il vous faudra débourser un minimum. Ne serait-ce que pour garantir la qualité des outils utilisés. Chez Abraxas (abraxas.fr), un des perceurs les plus reconnus, comptez de 40 à 65€ pour le nez, 60€ pour un téton, de 80 à 95€ pour un Prince Albert… Quand on aime, on ne compte pas…

Se préparer psychologiquement (et physiquement !)

Si vous avez fait une insomnie la veille de votre rendez-vous chez le perceur, si vous avez des nausées en y allant, bref, si vous avez peur d’avoir mal, c’est normal. Un piercing reste un acte conséquent. On va vous faire un trou dans le corps ! Mais les perceurs sont là pour vous mettre à l’aise, pour vous rassurer. Ayez toujours à l’esprit que vous n’êtes pas le premier et certainement pas le dernier à vous faire piercer… Petit conseil avant de vous rendre à votre rendez-vous, mangez… Vous n’êtes pas obligé de vous faire une choucroute juste avant, mais se faire piercer le ventre plein, c’est mieux et ça évite de tomber dans les pommes trop facilement…

Être patient

Attendre. C’est peut-être le conseil le plus important. Après l’acte de piercer, vient la période de cicatrisation. Et ça peut être très long. Selon le piercing, ça peut aller de quelques semaines à plusieurs mois. Et ça dépendra aussi de vous : plus vous respecterez les consignes d’hygiène et d’entretien de vos bijoux, plus la cicatrisation sera facilitée. Si vous avez la moindre réaction cutanée ou infectieuse, courez voir votre perceur. Il vous aidera… Enfin, juste histoire de vous rassurer, souvent, les personnes qui se font bien piercer une première fois, sont tellement satisfaites qu’elles reviennent pour un deuxième petit trou…

Tu en veux encore ?