Rencontre avec Bobo Bear, le dessinateur des Ours et de leurs amis

Il s’appelle Roberto mais vous le connaissez sĂ»rement sous le nom de « Bobo Bear ». Cet artiste est crĂ©ateur de t-shirts et d’objets destinĂ©s Ă  la communautĂ© des « Ours » et Ă  ceux qui les aiment. Pour Jock.life, il nous dĂ©voile tous ses secrets


Alternative Text Par Jock ‱ PubliĂ© le

Comment as-tu crĂ©e cette grosse communautĂ© autour de tes crĂ©ations (30 000 abonnĂ©s sur Instagram) ?

Ça s’est fait petit Ă  petit. J’étais en vacances Ă  Gran Canaria avec des amis. Je n’avais crĂ©Ă© qu’un seul modĂšle de t-shirt. J’ai commencĂ© Ă  prendre mes amis en photo avec ce t-shirt. Je postais ça sur Instagram comme si c’était LE truc du moment Ă  avoir absolument. Je demandais aussi Ă  des inconnus de poser avec en leur disant « T’es mignon, tu voudrais pas poser avec mon t-shirt pour mon compte Insta ? Â».

Ça a pris du temps mais un jour mes t-shirts ont Ă©tĂ© mis en vente dans une boutique de Soho (le quartier gay de Londres). Je suis aussi allĂ© toquer Ă  la porte des organisateurs d’évĂšnements « Bear Â» de plusieurs pays d’Europe pour faire connaitre mes crĂ©ations auprĂšs de cette communautĂ© et les ventes ont dĂ©collĂ©.

Comment t’es venue l’idĂ©e de crĂ©er des masques personnalisĂ©s « Ours Â»

Au dĂ©part je n’avais pas envie de crĂ©er des masques car je ne voulais pas donner l’impression de profiter de la crise sanitaire pour faire de l’argent. Et puis un jour je me suis dit que ça pourrait ĂȘtre vraiment cool de mettre le visage d’un de mes personnages sur un masque comme si c’était un masque de carnaval. Je l’ai partagĂ© sur ma page Instagram juste pour m’amuser et pour avoir l’avis de mes abonnĂ©s. La rĂ©action a Ă©tĂ© incroyable, tout le monde en voulait un ! Je n’ai pas voulu les dĂ©cevoir car je me suis dit que dans le contexte actuel ça pouvait faire sourire les gens.

Quels sont tes projets pour les mois Ă  venir sachant que la plupart des Ă©vĂšnements « bear Â» ont Ă©tĂ© annulĂ©s ou reportĂ©s ?

J’avais prĂ©vu pleins de voyages pour faire la tournĂ©e mondiale des Pride. J’espĂšre toujours faire la Winter Pride du mois de novembre Ă  Gran Canaria. Je gĂšre les commandes online et c’est moi-mĂȘme qui prĂ©pare la mise sous pli et l’envoi des masques. Cela me manque de ne plus sortir, de ne plus parler avec mes clients dont certains sont devenus des amis. Mais je me considĂšre chanceux d’avoir pu conserver mon entreprise alors que tellement de personnes ont perdu leur emploi.

Est-ce qu’il y a un Monsieur Ours dans ta vie ?

Houlala đŸ˜‰ Oui ! J’ai un chĂ©ri. On s’est rencontrĂ©s il y a un an et demi Ă  Gran Canaria. C’est une relation Ă  distance car il vit en Italie prĂšs de Venise et moi Ă  Londres. Ce n’est pas facile, surtout depuis le confinement. Ça fait trois mois que je ne l’ai pas vu. C’est dur. D’ailleurs mon premier voyage, dĂšs que ce sera possible, sera en Italie pour le retrouver. Il me manque trop !

Suivre Bobo Bear sur Instagram
Son site officiel

Tu en veux encore ?