Oooops ! J’ai couché avec un pote « hétéro » ! Je fais quoi ?

C’est le fantasme ultime. Des sites pornos s’en sont même fait des spécialistes. On aime nos potes hétéros, mais de là à coucher avec eux, il y a quand même du chemin… Et si l’occasion se présentait, rare sont ceux parmi nous qui diraient non… Mais après ? Comment gère-t-on ?

Alternative Text Par Jock • Publié le

Quand vous avez organisé cette petite fête chez vous avec des amis gays et des collègues plutôt très friendly, vous aviez tout de suite annoncé la couleur : ce soir, on se lâche ! Mais pas trop devant les collègues quand même. La soirée avait bien commencé et vos copines ont été plutôt sages. Pas de drague un peu lourde, pas de regards gênants. Et pourtant, tout le monde avait remarqué Pierre, le comptable qui avait troqué son costume sombre pour un look jean-polo très sexy. Le jean était particulièrement moulant… A la fin de la soirée, tout le monde est rentré chez soi. Vous étiez satisfait. Et c’est là que vous avez remarqué Pierre assoupi sur le canapé. C’est vrai qu’il était un peu pompette. Une collègue vous a alors conseillé de le couvrir avec un plaid et le laisser dormir. Ce que vous avez fait. Mais au milieu de la nuit, Pierre vous a rejoint dans votre lit. Il s’est collé à vous et ce qui devait arriver, arriva. Vous avez passé une nuit merveilleuse et vous vous êtes endormis dans les bras l’un de l’autre. A votre réveil, il était déjà parti… Comment vont se passer les retrouvailles ?

Comme s’il ne s’était rien passé…

Pas évident. Vous savez que vous serez amené à le croiser au bureau. Est-ce que vos autres collègues sauront qu’il a passé la nuit chez vous ? Vont-ils poser des questions ? Auront-ils des doutes ? Le mieux est de faire comme s’il ne s’était rien passé. Il a dormi sur votre canapé. Point. Vous ne savez pas comment il va réagir. Il va peut-être refouler. Laissez-le digérer s’il en a envie. Ne faites rien qui pourrait le gêner. Si cette aventure ne doit être celle que d’une nuit, et bien, savourez ce souvenir…

Jouer la complicité

Si vous sentez que cette aventure n’a pas provoqué chez votre collègue quoique ce soit de négatif, jouez la complicité avec lui. Il vous a souri quand vous l’avez recroisé. Mais il n’a pas forcément envie d’en parler. C’est à vous de vous adapter et de partager sa discrétion. Libre à vous, ensuite, de vous envoyer des messages codés ou des remarques à double-sens… Il appréciera votre silence et surtout vous pourrez garder une relation saine… et qui sait ? 

Lui faire comprendre

Depuis cette fameuse nuit, vous avez le sentiment étrange que Pierre vous plait plus que vous ne le pensiez. Ca pue le coup de foudre. Est ce réciproque ? Peut-être ne vous a t-il rejoint au lit qu’à cause de l’alcool. Vous avez bien compris qu’il n’avait pas l’intention de vous mettre mal à l’aise par rapport à cette nuit. Ses clins d’œil répétés vous font rougir ? Peut-être est-ce le moment de vous lancer et de réitérer une invitation. Mais attention d’être sûr de vous… On a un peu tendance à se faire des films quand on est amoureux… Et enfin, s’il accepte de vous revoir en tête à tête, ce n’est peut-être qu’un tête à tête. Vous avez toutes les clefs maintenant… Bonne chance !

Tu en veux encore ?