Le lavement : comment bien s’y prendre !

Moment clé dans la préparation du plan cul, le lavement est souvent source de maladresses pour certains ou d’inquiétudes pour d’autres… Leçon de choses.

Publié le

On ne va pas se mentir : on parle tous du lavement comme du brossage de dents, comme quelque chose de banal, de simple, de quotidien… Mais lorsque qu’on se retrouve à devoir le pratiquer, c’est une toute autre histoire.

Le bon outil

Pour bien effectuer son lavement, prévoyez de le faire au moins deux heures avant le potentiel plan cul… Déjà, il faut savoir qu’un lavement normal, ce n’est surtout pas les Chutes de Niagara ! C’est de un demi-litre à un litre de liquide, pas plus ! Pour les outils, vous avez plusieurs choix. Certains utilisent la bonne vieille poire à mamie. Pourquoi pas… Mais il vous faudra la remplir plusieurs fois car une poire classique contient au mieux 160 ml d’eau. On trouve, certes, quelques modèles à 250 ml, mais ils sont plus gros et pas forcément faciles à manier. D’autres vont préférer le bock à lavement, cette poche reliée à un tuyau qu’on va s’introduire dans le rectum. Cela ressemble à une perfusion, mais pour l’anus. Enfin, la majorité opte pour la canule à visser sur l’embout de son tuyau de douche… voire rien du tout, juste le tuyau ! Bien lubrifiée, la canule est réellement ce qu’il y a de plus pratique.

Canule de douche Mr B. (19€90) en vente sur Jock-Store.com
Poire à lavement shower play (15€90) en vente sur jock-store.com

La bonne température

Tout est question de mesure. Le rectum est une muqueuse et, comme toutes les muqueuses, on y fait attention. Pour être plus clair, rappelez vous la sensation dans votre bouche quand vous buvez une soupe trop chaude. L’anus, c’est pareil. On peut le brûler. Et n’oubliez pas que le froid brûle aussi. La température idéale est celle du corps. On ne se balade pas toujours avec un thermomètre en poche, donc n’hésitez pas à utiliser ce petit truc : passez vous de l’eau sur l’intérieur du poignet ou du coude. Si vous supportez la chaleur, votre rectum supportera aussi… Comme pour le lait de bébé !

La bonne position

Il y a deux moments dans le lavement. Le premier coïncide avec l’envoi de liquide dans le rectum. Le deuxième, c’est pendant l’expulsion du liquide. On peut faire son lavement debout dans sa douche ou dans sa baignoire. C’est beaucoup plus pratique. On reste à portée de main des robinets pour gérer la quantité et la chaleur. Et on évite d’y aller trop fort niveau pression d’eau sous peine d’avoir un beau mal de bide ! Pour évacuer le liquide, être accroupi est ce qu’il y a de plus efficace car les cuisses viennent appuyer sur l’abdomen…

La fausse bonne idée

Certains utilisent des suppositoires à la glycérine. Ces suppositoires sont très efficaces en cas de constipation. Ils agissent très rapidement. Mais ils ont tendance à irriter le rectum avec leurs composants chimiques. Pas top avant une partie de jambes en l’air. D’autres mettent un peu de savon dans le liquide de lavement : No way ! C’est l’erreur du débutant et en général, on s’en souviendra parce qu’on devra annuler son plan cul tant on sera irrité de l’intérieur…

Bon, maintenant, à vos canules, poires et autres tuyaux et prenez soin de votre petit cul ! Et sachez aussi une chose. Ce n’est pas grave si, malgré votre lavement, il y a quelques petits dégâts. En général, c’est à ce moment précis qu’on sait qu’un garçon peut devenir un peu plus qu’un simple plan cul !

Tu en veux encore ?