¬ę¬†Sex Education¬†¬Ľ : une saison 3 encore plus jouissive !

¬ę¬†Sex Education¬†¬Ľ, une de nos s√©ries favorites, revient pour une troisi√®me saison sur Netflix. Nous retrouvons les personnages d‚ÄôOtis, de Maeve et d‚ÄôEric avec bonheur. Gillian Anderson est au sommet de son art. Sans oublier Hope, la nouvelle directrice de Moordale. Et l√†‚Ķ

Publié le

Quand la saison 2 de Sex Education s’est terminée en janvier 2020, on se demandait quels allaient être les sujets de la troisième saison. En effet, la série britannique avait abordé pratiquement tous les domaines de la sexualité des adolescents (mais pas que…). C’était mal connaître les scénaristes qui ont trouvé un moyen de renouveler la série en creusant davantage les émotions amoureuses des personnages. Mais rassurez-vous, les lycéens de Moordale se posent toujours autant de questions sur leur sexualité, d’autant qu’ils ont pas mal pratiqué pendant les vacances d’été. On va donc connaître un peu plus nos élèves adorés. Le tout, sous le regard terrifiant de la nouvelle proviseur, Hope, interprétée par une angoissante Jemima Kirke, qu’on déjà pu voir dans Girls de Lena Dunham…

Des seconds rôles au premier plan !

Même si Otis, Maeve ou Eric sont toujours là, et bien présents, les personnages de second plan prennent de l’épaisseur. C’est le cas d’Adam, le bellâtre qui a fait son coming out lors de la saison 2. Ce dernier doit désormais assumer son homosexualité dans un environnement familial peut ouvert à la question.

Cette saison est aussi l’occasion d’en savoir un peu plus sur Aimee (qui, dans la vraie vie, a été en couple avec Connor, l’acteur qui joue Adam) : elle est vraiment la copine qu’on veut tous avoir…

Même si ceux qui jouent les élèves retrouvent un peu les mêmes traits de personnalité d’une saison à l’autre, on apprend à en aimer certains qui nous agaçaient particulièrement. C’est le cas de Ruby, la bimbo pimbêche qui va beaucoup nous émouvoir dans cette saison. Et c’est la même chose avec les parents et tout spécialement l’excellente Gillian Anderson (la mère d’Otis) qui va, paradoxalement pour une sexologue, rencontrer des « vrais problèmes » de mère et de femme !

Le couple Adam-Eric en vedette !

On se souvient encore de cette scène, à la fin de la saison 2, où Eric déclarait sa flamme à Adam devant tout le lycée. Tout le monde était donc impatient de retrouver les deux amoureux. Mais c’était sans compter sur la sagacité des scénaristes qui ne se sont pas gênés pour leur mettre des bâtons dans les roues. L’ex d’Eric, joué par notre chouchou le Français sexy Sami Outalbali, est toujours dans les parages, prêt à semer le trouble entre les deux amoureux. Pour Adam, passer du statut de « caïd » du lycée à gay sorti du placard, est aussi une épreuve pas toujours facile à vivre. Quant à Eric, lors d’un épisode très tendu, il va partir pour un mariage en famille au Nigéria, pays où l’homosexualité est illégale. On sent littéralement l’angoisse avec laquelle les personnes LGBT doivent vivre là-bas. Un message de plus délivré par la série : il ne fait pas bon être homosexuel partout dans le monde !

Tout ce que vous vouliez savoir…

Un nouveau personnage important arrive cette saison. Il s’agit de Cal (interprété par Dua Saleh). Cal se définit comme non-binaire. Les scénaristes ont bien compris que le concept de non-binarité était très flou pour une immense majorité de la population. Ils ont donc intégré dans le personnage de Cal, des éléments de pédagogie à l’attention de tous : à la fin de la saison, vous aurez tous compris ce qu’est la non-binarité et surtout les difficultés que les personnes non-binaires rencontrent…

Dans la vie, Dua Saleh est un chanteur et acteur américano-soudanais. Il a grandi dans une famille musulmane. Au lycée, il était vice-président d’une association LGBT. Quand sa mère s’en est aperçue, elle l’a inscrit dans une école islamique… Il est depuis un rappeur reconnu aux États-Unis.

Tu en veux encore ?