In & Out : les temps forts du festival du cin√©ma queer de Nice

Premier à ouvrir le bal des festivals de films LGBT de la rentrée, In&Out vous attend à Nice pour 10 jours d’avant-premières, rétrospectives, rencontres et moments de convivialité.

Publié le

Telle une bouffée d’oxygène après ces mois troublés par la crise sanitaire, l’association les Ouvreurs nous invite à reprendre le chemin des salles obscures avec la 13e édition du festival In&Out de Nice du 9 au 18 septembre, dans plusieurs cinémas de la ville. Comme à son habitude, la programmation se montre autant cinéphile que militante pour explorer les sexualités dans toute leur diversité.

Catherine Corsini est à l’honneur avec une rétrospective organisée à la Cinémathèque de Nice. La réalisatrice de La Belle saison viendra notamment présenter son dernier film, La Fracture, lauréat de la Queer Palm 2021 et parlera de son cinéma lors d’une master-class très attendue. Vous pourrez également vous replonger dans l’univers envoutant du cinéaste taïwanais Tsai Ming-long avec la projection de trois de ses films les plus emblématiques.

Parmi les temps forts, de nombreuses avant-premières prestigieuses : A Good Man de Marie-Castille Mention-Schaar qui fait l’ouverture, Pour toujours, le dernier film bouleversant de Ferzan Özpetek, Retour à Reims [Fragments], de Jean-Gabriel Périot, évocation du travail de Didier Eribon lu par Adèle Hanel, Great Freedom de Sebastian Meise, prix du jury Un certain regard cette année à Cannes, ou encore No Hard Feelings, de Faraz Shariat, Teddy Award du meilleur film à la Berlinale 2020.

Cette édition de In&Out vous invite aussi au ball avec un focus sur la scène voguing. Outre la projection de nombreux docs sur les figures emblématiques du mouvement en France et à l’international et un workshop mené par The Prince Nunoy Revlon, vous pourrez profiter de l’exposition « Voguing : Welcome to the ball » du photographe Xavier Héraud, qui signe aussi la très belle affiche du festival.

Les « Corps (impossibles) » seront également objets de réflexion et de représentation par le biais d’une exposition photo de Michaël Allibert & Jérôme Grivel et d’une table ronde où artistes (Barbara Butch, Alexis Langlois…) et chercheurs évoqueront la singularité des regards queers sur la question des corps.

Et parce qu’on aime quand le plaisir se prolonge, In&Out se déplacera ensuite hors les murs, à Toulon (du 23 au 27 septembre) puis à Cannes (du 29 septembre au 3 octobre).

Plus d’infos

Tu en veux encore ?