Témoignages : « Mes premières vacances avec mon amoureux ! »

Cette année, vous partirez avec votre chéri. C’est une première. Que vous ayez emménagé au bout d’un mois chez votre mec ou que vous habitiez chacun de votre côté, les premières vacances ensemble sont une étape importante. Nos témoins racontent…

Publié le

Partir en vacances ensemble est souvent l’étape ultime pour savoir si son chéri est le bon. On sait tous qu’on n’est pas tout à fait la même personne quand on se libère enfin de la pression sociale ou professionnelle. On est vraiment nous-même. Mais on peut aussi avoir des surprises (bonnes souvent) sur la personnalité de son chéri.

Pablo (43 ans, de Saint-Nazaire) se souvient de ses premières vacances avec son amoureux : « Mon mec est comptable. Je sais que ça fait cliché mais il ressemble vraiment à un comptable à la maison. Jusqu’au jour où on a décidé de partir ensemble en Corse. Je ne l’ai pas reconnu quand on a préparé nos vacances. Alors que j’avais l’impression que notre vie de couple était un tableau Excel en permanence, là, il me laissait tout organiser. Il se laissait faire… C’était très déstabilisant pour moi. Mais j’ai aussi adoré qu’il se repose sur moi pour notre voyage… Du coup, comme je déteste l’avion, on a pris le ferry. Ça ne l’a pas dérangé. » Préparer les vacances, relève, pour certains, de la gageure tant les goûts des uns diffèrent de ceux des autres. Mais pour nos témoins, il semble y avoir un passage obligé : la visite à la famille sur la route.

« On a fait un stop dans la famille avant… »

Mohamed (29 ans, de Calais) se rappelle ce moment : « Mon chéri est originaire de la Sarthe. On partait pour nos premières vacances à Arcachon. Il a voulu qu’on s’arrête au Mans pour aller voir sa maman. On a donc fait un stop dans la famille avant… Ça faisait une série de “première fois” pour moi… J’ai découvert l’hospitalité sarthoise. J’ai compris certaines manies de mon homme. Par exemple, pourquoi il boit un verre de lait tous les soirs avant de se coucher : c’est une habitude maternelle ! J’ai compris aussi son amour pour les chats : sa mère en a 7 ! »

Le stop s’est très bien passé pour Mohamed. Les vacances commençaient bien. Pour Jean-François (52 ans, d’Évry), ça a été un peu délicat : « Ma belle-mère est une teigne. Elle déteste tout ce qui touche à son fils. Pas par homophobie, j’aurais été une femme, ça aurait été la même chose. On a donc passé trois jours assez difficiles. Surtout moi. J’étais devenu transparent. Et pas seulement avec sa mère. Mon chéri ne m’a pas calculé pendant ce séjour. Heureusement, ça n’a duré que trois jours… »

« Mon chéri a une cote incroyable ! »

Quand on est en couple, on peut très facilement oublier pourquoi on est tombé amoureux de son homme. Les vacances peuvent être l’occasion de se rappeler que vous vous êtes démené pour qu’il craque sur vous. C’est le cas de Nicolas (32 ans, de Bordeaux) en arrivant à Mykonos : « On avait réservé dans un des hôtels gays les plus connus de l’île. Pour moi, ça ressemblait un peu à un voyage de noce sans le mariage. J’étais très excité à l’idée de partir en Grèce avec mon amoureux. Arrivé à l’hôtel, je me suis très vite rendu compte d’un truc : mon chéri a une cote incroyable ! Il était l’attraction visuelle du jour et moi, j’avais l’impression d’être une potiche… Mais mon homme a été exceptionnel. Il n’a pas arrêté de jouer à l’amoureux fou devant les mecs qui tiraient la langue devant lui. Et moi, je me pavanais comme un coq. Trop fier… »

Il s’est passé la même chose pour Steeve (22 ans, de Cannes) : « On a décidé avec mon chéri de partir une semaine à l’Île du Levant, l’été dernier. L’endroit est entièrement naturiste. Pour des premières vacances ensemble, on faisait fort… Je suis très complexé par mes petits bourrelets donc j’appréhendais un peu. Puis très vite, je me suis rendu compte que tout le monde s’en foutait de mes bourrelets. Par contre, personne ne se foutait de mon chéri. Un barman lui a même fait du rentre-dedans devant moi. Heureusement, mon chéri l’a vite remis à sa place… »

« Les vacances de ma vie ! »

Édouard (44 ans, de Châlons-sur-Saône) a, lui-aussi, dû lutter contre sa jalousie : « Mon homme est très sexy. En général, quand tu arrives dans un nouvel endroit, tu deviens vite la nouvelle « chair fraîche ». Et, lui, était vraiment une tête de gondole… Je me disais que nous étions en vacances et qu’il ne fallait pas que je m’inquiète. Mais mes petits démons étaient toujours là : je flippais. Mon anniversaire tombait en plein milieu de nos vacances et j’espérais qu’on le passerait intimement. Mais mon loup en a décidé autrement : on est parti dans le bar le plus bondé de notre lieu de villégiature. J’avais l’impression que tout le monde draguait mon mec. A un moment, il a disparu. La musique s’est arrêtée. Et j’ai vu mon homme à la cabine du DJ qui surveillait ce qui allait se passer : trois sublimes go-go dancers sont venus me chercher et m’ont amené à un énorme gâteau. Tout le bar a fêté mon anniversaire avec moi et mon chéri m’a offert une bague… de fiançailles. Les vacances de ma vie ! » Édouard s’est marié avec son chéri il y a deux mois et est parti la semaine dernière, en voyage de noces. Enfin !

Tu en veux encore ?