5 conseils pour ses premières vacances gays en solo

Cette ann√©e, vous avez d√©cid√© de partir seul. Vos amis √©taient coinc√©s par des obligations professionnelles ou n‚Äôavaient pas envie de partir √† l‚Äô√©tranger. Vous avez pris votre billet et r√©serv√© votre h√ītel. Voici 5 conseils pour que vos vacances seul soient inoubliables.

Publié le

Tout le monde s’accorde sur le fait que les vacances de 2021 sont des vacances à part. L’immense majorité des gens a décidé de partir en France, ou en Europe pour le reste… Vous vous êtes retrouvé devant un dilemme : partir seul ou retourner avec des potes là où vous avez déjà séjourné de nombreuses fois. Vous vous êtes dit que c’était l’occasion ou jamais, de partir en solo. Vous n’êtes pas le premier et certainement pas le dernier. Pourquoi pas, mais comment faire pour passer d’excellentes vacances et ne pas s’ennuyer parce qu’on est seul ?

Localisez-vous !

Ne mentez-pas : la première chose qu’on fait quand on a posé sa valise dans sa chambre de vacances (voire à la gare ou à l’aéroport même !), c’est de se connecter sur son application de rencontres. Si vous avez choisi une destination prisée par les gays, vous n’aurez plus l’impression d’être seul. Vous pourrez dès le premier jour rechercher des mecs avec qui faire connaissance et partager des moments sympas. Petit conseil qui a l’air un peu ringard en 2021 : trouvez-vous une carte et demandez à la réception qu’on vous indique les attractions. Ils le font assez facilement et c’est incroyable le nombre de réceptionnistes gays dans le monde ! Et hop, un premier pote gay…

Laissez votre timidité à l’hôtel…

En vacances, on ose tout et surtout, on n’a pas peur du ridicule. Personne que vous connaissez, ne vous jugera. Que ce soit pour votre niveau d’anglais approximatif ou pour votre 8e râteau de la journée. Personne ne sourira sarcastiquement en regardant votre tee-shirt Mylène Farmer parce que tout le monde en a un ou parce que personne ne la connaît… Et si vous embarquez quand même votre timidité avec vous, ne la laissez pas prendre le dessus et osez. « On n’a qu’une vie » est particulièrement bien adapté à ceux qui partent en vacances en solo. De toute façon, au retour, vous exagèrerez vos aventures… Comme tout le monde !

Optez pour les établissements blindés.

Quand on ne connaît pas une ville, un quartier ou un endroit, on fait confiance à la foule. Si vous passez devant un restaurant vide, c’est qu’il y a peut-être une raison… De la même façon, quand, vous entrez dans un bar et que le serveur est en train de jouer sur son smartphone, fuyez ! C’est très mauvais signe. Les gays en vacances ont l’habitude de se regrouper. Bien entendu, ce conseil est valable uniquement si vous avez intégré les horaires locaux. Se pointer dans une boite de nuit en Espagne à minuit et se plaindre parce qu’il n’y a personne, vous passerez pour la greluche de service…

Ne vous isolez pas trop sur la plage…

Les gays à la plage, c’est comme une meute d’animaux autour d’un point d’eau. Ils se collent les uns aux autres. Si vous voyagez solo, nous vous conseillons de ne pas trop vous éloigner de la meute. D’une part, ce sera plus facile pour envisager une discussion avec un voisin. Et d’autre part (c’est peut-être le plus important), si vous avez l’intention d’aller faire des galipettes dans les dunes, vous n’aurez pas tous les regards de la meute se tourner sur vous d’un seul coup. Ça peut être gênant…

Assurez vos arrières !

On n’y pense pas forcément avant de partir en vacances seul, mais quand vous êtes accompagné, il y a toujours quelqu’un pour vous dire « Stop » si vous abusez un peu. Là, vous êtes vraiment seul. Faites attention ! Par exemple, vous n’êtes pas obligé de sortir systématiquement avec votre Carte Bleue. Un conseil en passant : vous pouvez retourner dans votre chambre après le restaurant du soir, histoire de vous rafraichir un peu et histoire aussi de laisser votre CB au coffre. Et rappelez-vous, si votre nouvel ami, le réceptionniste, vous déconseille d’aller dans un endroit, c’est que certains ont peut-être vécu des mésaventures…

Bon, on vous laisse et on se retrouve à la rentrée pour une soirée photo ?

Tu en veux encore ?