5 secrets pour faire durer son couple

Le couple n’a rien d’un idéal, mais quand ça se passe bien, on a envie que l’histoire se prolonge. Un cadre, des règles simples, des bisous, on vous dit tout pour vivre heureux, longtemps, dans l’harmonie et la bonne humeur.

Publié le

1.     Pacifiez autant que possible les échanges.

Certes, il existe des couples qui s’asticotent en permanence : engueulades, scènes de ménage, attaques personnelles… Des époux qui entretiennent leurs petites haines et restent ensemble pour de mauvaises raisons, on en connaît. Est-ce que ça ressemble vraiment à la bonne façon d’aimer ? Disons que chaque duo amoureux peut s’astreindre à débusquer les micro-agressions, pour les éviter. Ça commence par se parler gentiment, en mode communication non violente : on apprend à exprimer ce qu’on ressent sans faire de mal à son chéri, on exprime ce dont on a besoin et on se met en position d’écoute attentive (pas de flic, ni de juge) quand il exprime les siens.

2.     Fuyez les stéréotypes.

Les modèles de couple, dans une société encore homophobe et machiste, sont rarement masculins. Pour certains, le « passif » peut être réduit aux stéréotypes féminins, donc au foyer et aux soins. Dans un couple gay, il peut arriver que des rôles s’établissent au fil des temps, sans qu’on s’en rende trop compte. Jérôme fait les courses, cuisine, repasse les chemises, tandis que Philippe, la princesse qui rentre plus tard le soir, déguste, s’habille et choisit le programme télé. Au secours ! Faire plaisir ne veut pas dire tout faire. Répartissez les tâches du quotidien, à égalité. Soyez ferme, ce qui ne veut pas dire facho.

3.     Définissez-vous, ensemble.

Vous l’avez rencontré la semaine dernière et vous avez passé votre première soirée de couvre-feu ensemble ? Ou vous l’avez séduit au temps du Minitel (l’ancêtre d’Internet, sans photo, en plus ruineux) ? Peu importe, que vous viviez avec lui depuis 5 jours ou 25 ans, donnez-lui un « statut ». Choisissez les mots pour le désigner : compagnon, mari, amoureux, conjoint… Libre à vous, mais veillez à ce qu’il ne se sente pas relégué, caché ou dévalorisé. Certains refusent la mairie et la bague et se présentent comme maris, libre à eux. On aime bien le terme « fiancé » qui ne donnent pas de notion de durée et « pacson », plus coquin que pacsé.

4.     Faites un vrai deal sexy.

Le mot fidélité a trop tendance à désigner la fidélité sexuelle. C’est l’obsession des films américains, ça n’est pas forcément la vôtre. On peut être fidèle avec ses amis, son mari, être un soutien solide et ne pas imaginer se serrer contre un seul corps toute sa vie. La condition, c’est d’être d’accord sur le cadre, donc sur les limites : exclusivité, liberté totale ou partielle. Un exemple ? Oui aux plans à trois mais avec lui, oui aux plans occasionnels, oui aux petits coups sur les applis quand il part plusieurs jours…Fixez vos règles, sans copier aucun modèle. On connaît des couples fidèles à la maison qui ne vont au sauna que tous les deux. Une fois sur place, chacun fait ce qu’il veut, sans surveiller l’autre. Soyez inventif !

5.     Gardez le contact.

Vivre 30 ans ensemble et continuer à faire l’amour ? Il paraît que c’est possible ! Toutefois, le sexe n’est pas toujours l’ingrédient principal d’un couple durable. Certains couples s’aiment d’amour tendre sans faire l’amour au sens classique, et sont heureux comme ça. D’ailleurs, où démarre vraiment la sexualité ? Plus que le sexe, c’est le désir d’être avec l’autre, contre lui, de le prendre dans ses bras le matin ou de s’endormir son épaule qui compte. Ce contact tactile est primordial. Le petit creux de sa nuque, si doux, peut vous émouvoir très longtemps, croyez-nous et c’est tant mieux.

Tu en veux encore ?