House von Licht, les photographes qui bousculent la virilité

House von Licht, sont deux photographes nantais qui se jouent des clichés et des diktats de la beauté. Ils aiment le corps masculin et le montrent dans des séries qui ressemblent à des contes de fées. Qui sont les garçons qui se cachent derrière ce pseudo énigmatique ?

Publié le

Parlez-nous de vous…

Nous sommes Alex et Etienne, deux amis et photographes nantais. Nous avons créé la House von Licht, il y a 2 ans et demi, un peu par hasard d’ailleurs, suite à une première série photo qui a bien plu sur Instagram. Cela nous a poussés à continuer. Depuis, nous cherchons à explorer l’érotisme masculin en réinterprétant ses archétypes avec humour et désinvolture. 

MUSEUM
MUSEUM (c) house von licht

D’où vient votre pseudo ?

Notre travail, en général, rejette la réalité au profit d’un fantasme total. Notre pseudo annonce la couleur. La House von Licht, c’est un peu notre Pays des Merveilles. Nous pouvons nous imaginer comme fondateurs de la dynastie von Licht (Licht signifie « lumière » en allemand), entourés de notre cour de modèles qui sont quand même plus sexys que le Lapin Blanc ou le Chapelier Fou.

VIRGIN (c) house von licht
VIRGIN (c) house von licht

Chaque série de photos raconte une histoire. Comment se créent ces histoires ?

En général, on pose les bases du scénario en développant la partie technique du projet, quelques semaines avant le shooting. Ces bases sont importantes car elles rappellent que la photographie est toujours une mise en scène. Une photo n’est pas plus réelle qu’un film de Tarantino ou qu’un Conte des Frères Grimm. Les modèles que nous photographions ne sont plus vraiment eux-mêmes. Ils incarnent un personnage qui leur ressemble au travers de nos miroirs déformants. 

ANDROID (c) house von licht
ANDROID (c) house von licht

Vos photos jouent souvent avec les fantasmes gays. Vous imposez-vous des limites ?

Les seules limites avec lesquelles nous sommes amenés à composer sont les limites techniques (financières notamment) et celles de nos modèles, que nous respectons. Il est primordial que chaque personne amenée à poser pour nous puisse se sentir à l’aise pendant le shooting, mais également lors de la publication des photos. Certains modèles sont plus confortables que d’autres avec la nudité ou les représentations violentes. En fonction de cela, ensuite, tout est permis !

MISTER PROPRE (c) house von licht
MISTER PROPRE (c) house von licht

Comment choisissez-vous vos modèles ? Sont-ils à l’origine du scénario de vos histoires ou cherchez-vous le modèle qui sera le plus en adéquation avec ce que vous voulez raconter ?

On choisit nos modèles sur ce qu’ils dégagent : un physique sculptural, s’il n’a pas cette présence si particulière dans le regard, n’a que très peu d’intérêt. On les contacte via Instagram et on échange sur leurs univers et ce qu’ils aiment dans la vie.

CLONES
CLONES (c) house von licht

Nous pouvons alors leur proposer un thème défini autour de leur personnalité. Nous avons une très longue liste de thèmes que nous aimerions traiter. Elle s’allonge plus vite qu’elle ne se concrétise. Nous n’avons pas peur de la page blanche pour le moment !

DEVOTIO (c) house von licht
DEVOTIO (c) house von licht

Dans votre travail, on a l’impression que vous aimez jouer avec la virilité masculine mais aussi, que vous n’hésitez pas à la bousculer dans ses clichés les plus forts. Est-ce l’expression d’une volonté de votre part ?

Totalement. A vrai dire, nous percevons la virilité comme une forme de diktat un peu désuet : un pseudo-idéal au nom duquel on devrait obéir à des règles physiques, psychologiques, comportementales, vestimentaires… C’est un concept qui nous agace beaucoup.

LUMBERJACK
LUMBERJACK (c) house von licht

Notre travail tend à rappeler que la virilité reste une construction sociale subjective. Qu’est ce qui est viril ou non ? Dans le fond c’est juste un rôle que l’on choisit de jouer ou non, et comme tous les rôles, il est bien plus intéressant lorsqu’il contient des nuances (et au pire on s’en fout, tant que c’est beau et que ça laisse ressentir des émotions !). 

ANTE CHRISTMAS (c) house von licht
ANTE CHRISTMAS (c) house von licht

Vous habitez Nantes, comme de nombreux artistes. Qu’est-ce qui attire autant de créateurs dans cette ville ?

Nantes est une ville très ouverte culturellement et dont les propositions sont incroyablement diverses ! Notre programmation théâtrale est particulièrement riche, la ville devient également un festival d’art contemporain à ciel ouvert tous les étés durant le Voyage à Nantes. Musicalement, on peut citer La Folle Journée ou le Hellfest, deux des plus gros festivals d’Europe l’un de musique classique et l’autre de métal.

ECLAIREUR
ECLAIREUR (c) house von licht

La vie nocturne nantaise est tout aussi attirante, la communauté drag est très active, leurs événements sont inclusifs et bienveillants, et ça, on aime ! C’est une ville surprenante et qui bouge pas mal, dans laquelle il est assez facile de se laisser bercer par de nombreuses influences. Et rappelons que nous sommes à une heure à peine de la côte.

MAN ON MARS (c) house von licht
MAN ON MARS (c) house von licht

Quel est votre plus beau souvenir de photographie ?

Probablement notre série avec Antoine dans une petite auberge du XVIIème siècle perdue en Bretagne, juste quelques jours avant le premier confinement. Le cadre était incroyable et c’est également la première fois que nous shootions sur un week-end entier. Un autre rythme s’offrait à nous… donc nous avons pu prendre le temps de discuter et de manger des crêpes au beurre alors que le monde entier était aux portes du chaos que nous connaissons aujourd’hui. Un vrai beau moment. Mais soyons réalistes, nous ne faisons encore que débuter dans la photographie et nous espérons bien collectionner plein d’autres souvenirs tout aussi merveilleux !

TEENAGE
TEENAGE (c) house von licht

Avez-vous des projets ?

Beaucoup ! L’accueil chaleureux réservé à notre premier calendrier cette année nous a vraiment motivé à développer de nouveaux projets. Nous réfléchissons à créer un format magazine qui mettrait notre travail en lumière d’une toute autre façon, et nous sommes toujours en recherche d’une opportunité de première exposition ! C’est vraiment grisant de voir ses photos prendre vie en dehors des écrans, alors espérons que l’avenir continuera de nous sourire ! Et un grand merci à Jock.life de parler de notre travail, ça nous touche beaucoup ! Des bisous !

SELF PORTRAIT (c) house von licht
SELF PORTRAIT (c) house von licht

Vous pouvez retrouver le travail de House von Licht sur Instagram ou sur leur site.

Tu en veux encore ?