The Voice : on adore le message plein de tolĂ©rance de Papa Drag

Samedi, dans la nouvelle sĂ©rie d’auditions Ă  l’aveugle de « The Voice », nous avons pu dĂ©couvrir un chanteur haut en couleur : Papa Drag. Avec ses leggings et ses talons hauts, il s’est livrĂ© Ă  une interprĂ©tation enflammĂ©e de « Giant Â» de Calvin Harris et Rag’n’Bone Man. Si le jury ne s’est malheureusement pas retournĂ©, le chanteur ouvertement gay nous a nĂ©anmoins extrĂȘmement touchĂ©s par son message plein de tolĂ©rance et d’affirmation de soi. Bravo !

Publié le

Papa Drag, 34 ans est originaire de Gagny en Seine-Saint-Denis (93). Il s’est prĂ©sentĂ© samedi aux auditions Ă  l’aveugle de The Voice avec un look haut en couleur qui ne nous a pas Ă©tĂ© tout de suite rĂ©vĂ©lĂ© : leggings et talons hauts mĂ©tallisĂ©s. Il a alors interprĂ©tĂ© Giant de Calvin Harris et Rag’n’Bone Man. Le choix de la chanson n’est pas innocent. Il fait complĂštement Ă©cho au message que souhaite faire passer l’artiste : pouvoir ĂȘtre tel que l’on souhaite. « La LibertĂ© nous appartient » chante-t-il sur le plateau.

Sa prestation vocale n’aura hĂ©las pas enchantĂ© Amel Bent, Florent Pagny, Vianney et Marc Lavoine qui regrettent un manque de justesse. Mais Papa Drag a quand mĂȘme rĂ©ussi Ă  toucher le jury. « T’as un grain qui est mortel. Je kiffe quand des gens sont originaux. Parfois, on voit les silhouettes en ombre. Je voyais tes jambes et je me suis dit ‘Mais c’est dingue ! C’est une fille qui chante comme ça ?’. LĂ , je comprends mieux. T’as l’air trop cool. C’est trop bĂȘte qu’il y ait ces problĂšmes de justesse. » a dĂ©clarĂ© Vianney au sujet de la performance de Papa Drag. 

MalgrĂ© la dĂ©ception de ne pas avoir Ă©tĂ© sĂ©lectionnĂ©, le chanteur quitte le jury avec ces trĂšs belles paroles adressĂ©es Ă  « tous ceux qui ont envie d’ĂȘtre originaux mais ont peur de l’ĂȘtre parce que malheureusement ils se font railler, insulter et taper«  : « Pour moi, ĂȘtre sur ce plateau et ĂȘtre habillĂ© comme je suis, c’est un encouragement pour toutes ces personnes Ă  pouvoir apprendre Ă  s’accueillir, vivre une belle vie et une vie comme ils ont envie de la vivre. »

Il aura fallu du temps Ă  Papa Drag pour assumer son homosexualitĂ© et se prĂ©senter tel qu’il est.. Depuis des annĂ©es, il se bat pour exprimer son homosexualitĂ© et son originalitĂ©, un combat qui n’a pas Ă©tĂ© toujours joyeux pour lui. Aujourd’hui il en a fait sa force. Dans son portrait vidĂ©o, il explique aussi que son nom de scĂšne est un clin d’Ɠil Ă  sa fille qu’il a eu de son premier mariage avec une femme. Aujourd’hui en couple avec un garçon, il souhaite tout simplement vivre heureux et chambouler les conventions. « Porter une boucle d’oreille, c’est moi. Porter des talons, ça m’éclate. » a dĂ©clarĂ© Papa Drag. 

Si la vidĂ©o ne s’affiche pas, cliquez ici

Tu en veux encore ?