TĂ©moignages : « J’aime les mecs en uniforme »

Pompier, marin, cuisinier, motard, soldat
 Qui n’a pas achetĂ© un calendrier Ă  un facteur sexy parce qu’il Ă©tait sexy ? Qui n’a pas attendu impatiemment le plombier pour voir son fameux sourire sortir de son bleu de travail ? Nos tĂ©moins l’assument : ils adorent !

Publié le

L’uniforme a toujours fait fantasmer. Il fait partie de l’imaginaire collectif des gays, et ce, depuis toujours
 On peut facilement imaginer le sex-appeal des soldats grecs de l’Antiquité  Les sculpteurs ou les peintres ont dĂ©vĂȘtit leurs modĂšles pour les rendre encore plus sexys, certes, mais ceux de David ou de MoĂŻse de Michel-Ange Ă©taient avant tout des ouvriers
 Aujourd’hui, il suffit de prononcer le mot « pompier Â» devant un groupe de gays pour voir apparaĂźtre les Ă©tincelles dans les yeux de ces derniers
 Jean-Luc (38 ans, de Draguignan) est de ceux-lĂ  : « J’ai toujours fantasmĂ© sur les pompiers. J’ai d’ailleurs fait presque tous les bals du 14 juillet de la rĂ©gion
 Et j’ai fini par trouver le mien. Je peux dire qu’il a fallu un moment pour que j’accepte qu’il retire son tee-shirt bleu-marine avec la bande rouge quand nous faisions l’amour
 Son uniforme faisait la moitiĂ© du boulot
 Et quand on s’est mariĂ© l’an dernier, je me rappelle encore la tĂȘte de mes amis quand le camion de pompier qui nous transportait, est arrivĂ© devant la mairie
 Â»

Le sourire rassurant

MĂȘme si l’homme en uniforme en question ressemble Ă  une brutasse derriĂšre son tablier de boucher ou sous son « bachi Â» de marin, il suffit qu’il nous fasse le moindre sourire pour qu’on fonde
 C’est le cas de Laurent (46 ans, de Quimper) qui dĂ©clare : « Je fantasme sur les uniformes militaires. Je me rappelle encore la premiĂšre fois que j’ai vu Officier et Gentleman avec Richard Gere
 Ça m’a fait le mĂȘme effet que quand j’ai vu mon premier porno
 Et Richard Gere avait ce regard et ce sourire qui rassurait. Je me sens bien avec les mecs en uniforme
 Â» Jean-Luc ajoute : « Les pompiers n’ont pas vraiment le temps de faire la causette quand ils sont en action. Ils sont souvent concentrĂ©s sur le feu ou sur les personnes blessĂ©es. Et pourtant, ils prennent toujours le temps de sourire, le sourire plein de bienveillance et d’empathie qui fait qu’on les aime tant
 Â»

La machine Ă  fantasmes

Michel (52 ans, de Paris) est catĂ©gorique : « Il n’y a rien de mieux pour fantasmer qu’un mec en uniforme. Il n’a mĂȘme pas besoin de parler
 Je ne sais pas qui a conçu les tenues des agents de sĂ©curitĂ© du mĂ©tro de Paris, il devait ĂȘtre gay, c’est sĂ»r. Les culs des mecs sont mis en valeur de dingue. Ça me rend fou quand je les croise. En plus, ils surjouent la virilitĂ©. Limite un peu kakou
 Et moi, je ne vais pas mentir, je fonds
 Â»

Paolo (44 ans, de Carcassonne), lui, a rĂ©ussi Ă  rĂ©aliser son fantasme : « Je rĂȘvais d’avoir un plan avec un cuistot dans sa cuisine
 Je ne sais pas pourquoi mais me retrouver entre les mains d’un mec tout prĂšs de ses fourneaux m’excitait beaucoup. J’ai rencontrĂ© sur une appli un cuisinier d’un restaurant plutĂŽt chic. On a profitĂ© du confinement pour aller baiser dans sa cuisine. Il avait mis sa plus belle tenue pour l’occasion. Elle Ă©tait presque un peu trop propre
 J’ai adorĂ© notre soirĂ©e entre casseroles et couteaux ! Â»

Attention aux dĂ©guisements !

Mais quand on kiffe sur les mecs en tenues, on aime les vrais uniformes, pas les costumes. Si un des amateurs rencontre un faux pompier ou quelqu’un qui a louĂ© un costume de mĂ©decin pour jouer « au docteur Â», la sentence tombe assez rapidement. Comme pour Ahmad (41 ans, de Bayonne) qui raconte : « Je suis un expert en costume de militaire. A moi, on ne me la fait pas. Un jour, j’ai rencontrĂ© sur une appli un mec plutĂŽt sexy qui me dit qu’il est en perm’ Ă  Paris pour une nuit et qu’on peut se rencontrer. Il arrive chez moi en uniforme, j’étais ravi. Il a commencĂ© Ă  me raconter ses histoires de casernes. Sauf que je me suis aperçu que son treillis Ă©tait un modĂšle de l’armĂ©e allemande. Je suis peut-ĂȘtre un peu psychorigide mais je n’avais plus du tout envie ! Â»

FrĂ©dĂ©ric (26 ans, d’Amiens), lui est fan de mecs en cuir, mais des motards, des vrais : « La tenue de motard est quelque chose de trĂšs codifiĂ©. Et c’est tous les dĂ©tails qui m’excitent : la doublure matelassĂ© sur les fesses par exemple
Malheureusement, tout le monde se prend pour des motards en herbe dĂšs qu’il porte un blouson en cuir. Mais je suis dĂ©solĂ©, on n’est pas un motard quand on roule en scooter ! Moi, en tout cas, ça ne m’excite pas ! Â»

Tu en veux encore ?