« The Crown », saison 4 : avec Lady Di, une icône gay est née

Alors que les trois premières saisons de « The Crown » étaient concentrées sur l’histoire de la Reine Élisabeth II, cette édition voit l’arrivée de deux autres personnages féminins flamboyants : Margaret Thatcher et surtout, l’icône gay absolue, Lady Di…

Publié le

La diffusion sur Netflix de la quatrième saison de la série britannique The Crown est l’événement télévisuel de cet automne, comme une petite bouffée de bonheur en cette période plutôt difficile. Et une fois encore, nous n’avons pas été déçus. Les auteurs ont carrément centré l’action de la saison autour de la guerre entre trois femmes que tout oppose : la Reine Élisabeth, toujours aussi bien interprétée par Olivia Colman, Margaret Thatcher jouée par une bluffante Gillian Anderson (qu’on a adoré dans Sex Education) et surtout Lady Di, parfaite Emma Corrin en midinette qui se fait piéger à Buckingham.

Le style léché, des décors époustouflants, le montage découpé à la perfection et surtout le fait que nous ayons vécu, pour la plupart, une partie de cette époque, nous rendent tristes spectateurs des tergiversations d’un Prince Charles à la limite du supportable, d’une relation plutôt tendue entre les deux femmes de pouvoir que sont La Reine et Thatcher (l’épisode 8 est un chef d’œuvre), et d’un monde royal quasi détestable… Nous arrivons, cette saison, à haïr ceux que nous aimions la saison précédente. Cette série rend dingue !

Et ceux qui se poseraient la question de savoir comment on devient une icône gay, il suffit de voir l’ascension émotionnelle du personnage de Lady Di : la popularité contre le pouvoir, la modernité contre la nostalgie, le charisme contre la fadeur… Lady Di est devenue très vite une icône gay : toute l’origine de ce phénomène est dans la quatrième saison.

Par contre, pour la saison 5, il faudra prendre son mal en patience : les auteurs ont annoncé qu’elle ne sera pas disponible avant… 2022 !

The Crown – saison 4
À voir sur Netflix

Tu en veux encore ?