Festival « In & Out » à Cannes, Nice et Toulon : 3 films gays à ne pas louper

Le festival de cinéma queer azuréen In & Out se redéploye cette année en trois lieux : à Cannes du 2 au 6 septembre, à Nice du 10 au 18 septembre et, pour la première fois, à Toulon du 21 au 27 septembre dans le cadre d’un partenariat cinéma-arts vivants avec le Théâtre Le Liberté. Jock.life a choisi trois films gays inédits à ne pas rater lors de cette édition particulière du festival.

Alternative Text Par Jock • Publié le

Garçon chiffon

garcon chiffon nicolas maury nathalie baye
(c) Les Films du Losange

Premier film du comédien Nicolas Maury (vu chez Yann Gonzalez en soubrette dans Les Rencontres d’après minuit ou en réalisateur de porno gay dans Un Couteau dans le cœur et interprète du désopilant Hervé dans la série Dix pour cent), Garçon Chiffon est une comédie douce-amère en forme d’autoportrait distancié. Jérémie est un comédien maladroit et maladivement jaloux qui rame dans sa carrière comme dans son couple. En partant se mettre au vert chez sa mère, il va faire le point et se permettre de s’ouvrir à de nouveaux horizons. Aux côtés de Nicolas Maury dans le rôle principal, le film permet de retrouver Arnaud Valois (120 Battements par minute) dans le rôle du petit ami et la grande Nathalie Baye dans celui de la mère du héros. Film sensible et original, Garçon Chiffon offre son premier grand rôle au cinéma à un jeune comédien révélé par la série SKAM et dont on va beaucoup entendre parler : Théo Christine.

Samedi 5 septembre, 19h15, Les Arcades, Cannes
Jeudi 10 septembre, 20h, Le Rialto, Nice
Lundi 21 septembre, 19h, Le Royal, Toulon
Sortie en salles le 28 octobre 2020

Un Printemps à Hong Kong (Suk Suk)

Un printemps à Hong Kong - crédit Epicentre Films
(c) Epicentre Films

Un Printemps à Hong Kong raconte la rencontre entre deux seniors qui ont construit leurs vies selon les traditions, avec femmes et enfants mais qui vont enfin se permettre d’écouter leurs cœurs. C’est un film extrêmement émouvant et pudique qui permet d’aborder, par le biais de cette histoire d’amour entre deux grands-pères, de nombreux sujets tabous dans la société (que ce soit à Hong Kong comme presque partout dans le monde) : la sexualité des personnes âgées ou encore la façon dont sont mis à l’écart les vieux homosexuels, à la fois rejetés par leurs familles (quand ils en ont) et négligés par la communauté LGBT.

Vendredi 4 septembre, 21h15, Les Arcades, Cannes
Lundi 14 septembre, 19h30, Le Mercury, Nice
Sortie en salles en 2021

Moffie

Moffie - crédit Outplay
(c) Outplay

Deuxième long métrage d’Oliver Hermanus, un peu moins de dix ans après le très sombre Beauty (Queer Palm à Cannes en 2011), Moffie est un récit initiatique qui prend place dans un contexte bien particulier : la guerre et sa préparation. Le film suit le jeune Nick, sud-africain de 16 ans, qui part en 1981 faire son service militaire en vue d’affronter les communistes qui menacent la frontière du pays depuis l’Angola voisine. Le jeune homme, issu de la minorité blanche qui impose le régime raciste de l’Apartheid, va se confronter aux contradictions de son pays mais, avant tout, aux conflits intérieurs qui l’animent. Au contact de Dylan, l’un de ses camarades soldats, il va découvrir des sentiments nouveaux, des désirs jusqu’ici enfouis.

Jeudi 3 septembre, 21h15, Les Arcades, Cannes
Samedi 12 septembre, 21h30, Le Mercury, Nice
Sortie en salles en 2021

Retrouvez toute la programmation du festival In & Out ici

Tu en veux encore ?