Pourquoi ferme-t-on les yeux quand on embrasse ?

Le bisou avec la langue, on a appris. C’était hésitant, bavouillant au début. C’est devenu un moment qui prépare au meilleur ou qui évite le pire. Mais pourquoi ferme-t-on les yeux pour goûter aux lèvres charnues du garçon désiré ?

Alternative Text Par Jock • Publié le

Polly Dalton et Sandra Murphy ont des noms de chanteuses de country. Pourtant ce sont des psychologues londoniennes. Dans la recherche anglo-saxonne, comme dans les brocantes, on trouve des bizarreries et des bijoux expérimentaux plus ou moins futiles. Pour se faire publier dans le très sérieux Journal of Experimental Psychology : Human Perception and Performance, une revue lancée en 1975, les deux dames ont analysé les capacités de concentration de volontaires lors de jeux comme le puzzle. Selon leurs observations, nous serions capables de nous concentrer face à un exercice compliqué, même en recevant une impulsion électrique sur le dos de la main…

Quel rapport avec la choucroute ? Pour les deux dames, cela montre que face à un stimuli visuel (l’exquis petit nez de l’amant), notre cerveau, incapable de tout analyser au même moment, se perd. Nous fermerions donc les yeux pour miser toute notre attention sensorielle. Pour savourer, paupières baissées, son caractère, les sensations uniques….

Lire aussi : 5 manières d’embrasser un mec

Cette plongée dans l’envie active aussi une hormone de l’attachement, l’ocytocine et met en branle pas moins de 29 muscles. Comme un bisou brûle 12 calories, il faudrait donc embrasser 33 fois (ou 33 conquêtes) pour éliminer un croissant au beurre. Des amateurs de french kiss, autour de vous ?

Tu en veux encore ?