Notre top 5 des plages gay en France

Difficile d’accès en général, naturiste ou pas, avec dunes ou sans, la plage gay fait partie de nos vies. On a choisi des lieux de vacances rien que pour la plage gay. On est tombé amoureux de celles-ci… Voici le Top 5 des plages préférées de Jock.life…

Alternative Text Par Jock • Publié le

Voilà les plages gays préférées de la rédaction de Jock.life. Quelles sont les vôtres ?

Les Casernes à Seignosse (Landes)

C’est notre coup de cÅ“ur ! La plage de sable des Casernes est protégée par une pinède qui lui apporte comme un vent de fraicheur et… d’intimité, on ne va pas se mentir ! La très grande dune est idéale pour se créer son propre cocon d’observation ! Si vous avez la chance d’y aller hors saison, cette plage vous donne le sentiment d’être seul au monde ! C’est paradisiaque. Et la descente de la dune vers le bord de l’océan est fantastique. Malheureusement, on ne peut jouir des plaisirs de cette plage qu’avec une voiture, la plage est plutôt excentrée de Seignosse…

L’Espiguette au Grau-du-Roi (Gard)

C’est la Reine-Mère des plages gays ! Cette plage fait partie de notre patrimoine. Et pour cette raison, on l’adore ou on la déteste… Immense plage de sable, l’Espiguette est naturiste pour sa plus grande partie : attendez quand même d’arriver à la pancarte « Plage naturiste Â» avant de faire péter la culotte ! Ses dunes sont légendaires même si la police montée a tendance à casser le mythe. Soyez vigilants si vous avez l’intention de chercher l’amour de votre vie dans les dunes… Et évitez d’y aller en escarpin, on marche pour atteindre le bonheur…

Les Grottes au Levant (Var)

Petit bijou naturel dans un écrin sauvage, la plage des Grottes est à l’image de l’île sur laquelle elle se situe… Perdue sur la pointe sud de l’Île, elle joue le rôle malgré-elle de terminus d’un chemin escarpé qui longe toute la côte. Cette plage de sable est naturiste, comme la grande majorité de l’Île du Levant d’ailleurs !). C’est le point de rendez-vous des fameux apéros-plage de l’Île quand tous les vacanciers se retrouvent à admirer le coucher du soleil avec un verre, des cacahuètes et beaucoup de plaisir.

Les Cent-Marches à Bidart (Pyrénées Atlantique)

Située entre la plage de Pavillon Royal et celle d’Erretegia, c’est la plage qui se mérite : pour y accéder, on y descend et on regrimpe, c’est assez sportif… Elle porte très bien son nom, la coquine ! On n’y va pas forcément pour l’étendue immense de sable fin (la plage en elle-même, est assez étroite !), mais plutôt parce qu’on s’y sent en toute sécurité… Et surtout parce que Les Cent Marches est un spot naturiste réputé… Et pour les gourmands, on y drague assez facilement.

Coco Beach à Nice (Alpes Maritimes)

C’est certainement la plage préférée des gays niçois qui ne peuvent pas se déplacer. Accessible en bus (le fameux arrêt Théodore de Banville-Lorrain !), elle fait partie de l’histoire gay de la ville. Ici, pas de sable, ni de galets, mais des plaques de rochers, ce qui n’est pas forcément désagréable. Elle est idéale pour s’isoler des tumultes de la ville. Ne comptez pas sur Coco Beach pour faire sauter la culotte, le naturisme n’est pas de mise. On est à Nice, quoi !

Tu en veux encore ?