Grosses chaleurs : 5 astuces pour lutter contre la transpiration

Bien que transpirer soit un phĂ©nomĂšne tout Ă  fait normal et naturel, ses retentissements sur notre quotidien sont souvent mal vĂ©cus
 Entre les aurĂ©oles et les odeurs qui peuvent Ă©maner, les consĂ©quences de la transpiration peuvent ĂȘtre gĂȘnantes au quotidien. Mais heureusement des solutions existent pour dompter la sueur
 VoilĂ  nos cinq astuces !

Alternative Text Par Jock ‱ PubliĂ© le

D’abord, d’oĂč provient l’odeur ?

Les odeurs proviennent principalement de la macĂ©ration de la moiteur oĂč pullulent moult bactĂ©ries. Cette sueur initialement inodore afflue des glandes Ă©ccrines qui sĂ©crĂštent de l’eau salĂ©e sur tout notre corps, Ă  l’exception des parties intimes oĂč siĂšgent les glandes apocrines. Elles sĂ©crĂštent phĂ©romones et autres odeurs qui titillent nos instincts de mĂąle animal
 Aussi, certains condiments ou Ă©pices, comme l’ail ou le curry, peuvent infuser notre transpiration en lui confĂ©rant une singuliĂšre odeur.

Astuce n°1 : adapter son alimentation.

La tempĂ©rature corporelle suivie de l’activitĂ© des glandes sudoripares peuvent ĂȘtre augmentĂ©es par certains aliments ou boissons stimulantes comme l’alcool, les Ă©pices ou la cafĂ©ine. Attention d’ailleurs aux cafĂ©ines cachĂ©es des sodas et autres boissons Ă©nergisantes qui s’additionnent avec celles des cafĂ©s ingurgitĂ©s.

Astuce n°2 : continuer Ă  s’hydrater.

L’idĂ©e que l’on transpirerait moins en buvant moins est tentante mais erronĂ©e. Non seulement moins boire ne fera pas moins transpirer, mais en plus cela risquerait de vous dĂ©shydrater. Au contraire, plus on transpire et plus il faut veiller Ă  la bonne hydratation de son corps. PrivilĂ©giez de prĂ©fĂ©rence des boissons Ă  tempĂ©rature ambiante car, trop froids ou trop chaud, les liquides tendent Ă  stimuler nos glandes.

Astuce n°3 : choisir le bon dĂ©o.

Face Ă  la transpiration, deux catĂ©gories d’armes existent : les dĂ©odorants et les anti-transpirants. Alors que les dĂ©odorants ne se contentent que de masquer l’odeur de transpiration, les anti-transpirants aident Ă  limiter la sĂ©crĂ©tion. Ce sont leurs sels d’aluminium qui obstruent les orifices des canaux des glandes sudoripares. CĂŽtĂ© efficacitĂ©, les sticks Ă©tant davantage concentrĂ©s, fonctionnent mieux sur les aisselles que les sprays.

Astuce 4 : respecter 3 rĂšgles.

Les anti-transpirants sont dĂ©nuĂ©s de toxicitĂ© s’ils sont correctement utilisĂ©s. Il ne faut en aucun cas les utiliser sur une peau fragile, abimĂ©e ou lĂ©sĂ©e avec des micro-coupures comme c’est le cas aprĂšs une Ă©pilation ou un rasage. Aussi, alors que les dĂ©odorants s’appliquent le matin avant de s’habiller, les anti-transpirants s’utilisent le soir, sur une peau saine et sĂšche.

Astuce 5 : des vĂȘtements adaptĂ©s.

Certains vĂȘtements aggravent plus que d’autres le phĂ©nomĂšne de transpiration. Pour aider Ă  rĂ©guler la sueur, il faut choisir des tissus qui retiennent le moins la chaleur et bannir les matiĂšres synthĂ©tiques et autres jockstraps en laine qui Ă©chauffent la peau. De mĂȘme, plus un vĂȘtement colle aux bonbons, moins la peau respire et plus la sueur sera abondante. Ainsi, les vĂȘtements amples seront Ă  privilĂ©gier et de prĂ©fĂ©rence de couleur claire pour moins emmagasiner de chaleur.

DerniĂšre astuce : ne te fais pas avoir par le marketing !

Alors que les sels d’aluminium sont souvent fustigĂ©s, la pierre d’alun semble tirer son Ă©pingle du jeu de par son aspect « naturel ». Or une pierre d’alun n’est rien d’autre qu’un assemblage parfois de synthĂšse de deux sels (aluminium/potassium ou aluminium/ammonium) qui dĂ©posera sur la peau les mĂȘmes sels d’aluminium Ă  l’instar d’un anti-transpirant classique.

Tu en veux encore ?