Eurovision 2020 : ces beaux gosses qui auraient mérité 12 points

Pour la première fois depuis 1956, le Concours Eurovision de la chanson n’aura pas lieu cette année à cause de l’épidémie au COVID-19. À défaut de compétition, une soirée spéciale « Eurovision : Europe Shine A Light » sera quand même diffusée samedi 16 mai avec des messages enregistrés par tous les candidats. Alors, qui sont les jolis garçons à qui nous aurions pu mettre douze points ?

Alternative Text Par Jock • Publié le

Le Concours aurait dû être très serré : les bookmakers pariaient sur une victoire qui se serait jouée entre la Bulgarie, la Suisse (avec Gjon’s Tears que nous avons découvert l’an dernier dans l’équipe de Mika dans The Voice), la Lituanie et l’Islande… Mais c’est déjà du passé. Le Concours qui devait se dérouler à Rotterdam n’aura pas lieu et les chansons présentées cette année, ne pourront pas être proposées en 2021 (une chance pour la France ?).

À la place, les chaînes de télévision vont diffuser un programme spécial, « Eurovision : Europe Shine A Light », samedi 16 mai à 21h. En France, vous pourrez le voir sur France 2 avec Stéphane Bern aux manettes. Tous les candidats ont enregistré un message de 40 secondes tandis que des sommités de l’Eurovision reprendront les tubes qui ont marqué le concours de la chanson. C’est toujours mieux que rien. Et nous pouvons toujours nous consoler en redécouvrant quels bogosses auraient chanté aux côtés du sexy Tom Leeb qui devait représenter la France…

Vaidotas Valiukevičius, le chanteur du groupe The Roop (Lituanie)

La chorégraphie du clip de présentation de la chanson sensée représenter le pays balte a fait le buzz. La chanson était d’inspiration indé année 80. Avec ses faux airs d’Adam Levine des Maroon 5, Vaidotas faisait partie des favoris.

Vasil (Macédoine du Nord)


Vasil était déjà de la partie en 2019 puisqu’il était le choriste de Tamara Todevska, une des révélations de la dernière édition. Vasil Garvanliev, de son vrai nom est baryton et vit en grande partie au Canada. On le voit souvent torse nu sur ses photos : ce n’est pas désagréable…

Sandro Nicholas (Chypre)

View this post on Instagram

👨🏽

A post shared by S A N D R O (@sandromusic_official) on

Sandro est typiquement le chanteur formaté Eurovision : il est allemand, d’origine grecque ! Et douze points de deux pays ! Il a une bouille craquante, on l’imaginerait assez facilement au casting d’Elite… On n’est pas toujours très fan de ses coupes de cheveux, c’est générationnel, paraît-il !

Damir Kedžo (Croatie)

Avec un regard à faire tomber tout le monde, Damir a deux passions : les tatouages et son Jack Russel qu’il photographie à longueur de temps. Il a failli ne pas gagner sa finale nationale : il y avait deux ex-æquo à la première place. Les Croates ont décidé, on ne sait pas comment… La Croatie l’a déjà sélectionné pour chanter au Concours de 2021.

Vincent Bueno (Autriche)

View this post on Instagram

Foto: @jeniahamminger

A post shared by Vincent Bueno (@officialvincentbueno) on

Pas facile de se faire un nom à l’Eurovision pour l’Autriche tant Conchita Wurst a marqué le Concours. Vincent Bueno est ténor, d’origine philippine. Il a fait le désormais classique bad buzz homophobe de l’année à l’Eurovision : « J’espère avoir des enfants hétérosexuels ! » aurait-il déclaré… Il s’est fendu d’un message d’explication. Pas forcément convaincant… Mais on se rappelle que Mans Zelmerlöw avait lui aussi fait un scandale homophobe. Ça ne l’a pas empêché de gagner l’édition 2015 !

Uku Suviste (Estonie)

View this post on Instagram

Ajakiri Naised.. Photo: Daisy Lappard

A post shared by UKU SUVISTE (@ukusuviste) on

Tous les ans, il y a un mannequin professionnel. Cette année, c’est le candidat estonien. Mannequin pour les marques de sport, il est une véritable star dans son pays. Sa plastique irréprochable ne l’empêche pas de chanter, loin s’en faut !

Benny Cristo (République Tchèque)

Ce chanteur tchéco-angolais est une star dans son pays mais pas forcément pour ce qu’on pourrait imaginer : il est champion de jiu-jitsu brésilien… Il a un visage de gamin mais détrompez-vous, il a 32 ans ! Surprenant, non ?

Ben Dolic (Allemagne)

Ce jeune garçon est né en Slovénie. C’est là d’ailleurs qu’il a participé à la version slovène de La France a un incroyable talent. Il a fini deuxième de The Voice Germany 2018. Ce garçon discret habite Berlin avec… sa copine ! Oups !

Blas Cantó (Espagne)

View this post on Instagram

Summer☀️ #river #sun #summer

A post shared by Blas Cantó (@blascanto_es) on

Le garçon est super cute. La chanson qu’il devait interpréter, se trouvait dans les limbes du classement des pronostiqueurs du Concours. Tellement dommage. Il a déjà sorti 5 albums (dont 4 avec son groupe Auryn)… Il représentera l’Espagne en 2021.

Jeangu Macrooy (Pays-Bas)

View this post on Instagram

I remember the anxiety as if it was yesterday. • “Mom, there’s something I want to tell you…” • She’d just come home from work, and we were sitting at the kitchen table. Just the two of us. I’d rehearsed it so many times. Still, it took at least 10 minutes of awkward hesitation before I uttered my confession. The words stumbled out of my mouth. • “Mom, I think… I think I’m more into boys than girls.” • There was no weight that lifted off my shoulders. Contrary to what I’d expected, I didn’t feel the relieve that I was so in need of. As the reality of my truth dawned on me, I was overcome with sadness. How would I ever survive in a world that hates people like me? How would I ever be able to pursue my dreams? Who was ever going to love me? The panic was rapidly building in my chest. There was no way back. I'd jumped off the edge, and my whole life would come crashing down. • But then she broke my fall… • “Why would that change anything about my love for you? I will love you for everything you are.” • Words that changed my life. Without a doubt, the love and support of my mother gave me the courage to face the rest of the world with pride. Ultimately, it gave me the courage to truly love myself. Which, as we all know, is the greatest love of all. • I am, however, painfully aware that I’m one of the lucky ones. Too many parents disown their own flesh and blood. Too many kids end up on the streets. Too many are killed. Too many beautiful souls take their own life, because the world makes them believe that they are worthless. They are not. We are not. • I will wave my rainbow flag fiercely until the whole world understands that love is the only answer. Anyone who says otherwise is, in fact, in need of love. My heart goes out to all the members of our community who are living in isolation, fear, and to the ones who are struggling to survive. If you’re reading this I want you to know that there are actually people in this world who will not only accept, but passionately celebrate all that you are. We are here for you. Keep holding on. One day you will get to be every color that you are! • ❤️🏳️‍🌈 HAPPY COMING OUT DAY 🏳️‍🌈❤️ • Love always, • Jeangu

A post shared by Jeangu Macrooy (@jeangu_macrooy) on

D’origine du Surinam, Jeangu est le seul candidat ouvertement gay de l’édition 2020. Il milite pour plus de droits LGBT dans son pays d’origine… Les Pays-Bas ont déjà annoncé qu’il représenterait le pays en 2021.

On ne peut pas finir cette liste sans…

Tom Leeb (France)

On ne sait pas encore si Tom Leeb représentera la France en 2021. Une chose est sûre : sa chanson, elle, ne pourra pas ! Et, comment dire ? On est un tout petit peu rassuré. Les bookmakeurs nous classaient très, très, très loin du podium !

Tu en veux encore ?