6 astuces pour avoir la plus belle des barbes

« Je te tiens, tu me tiens par la barbichette Â» devient de plus en plus tendance. Depuis un bon bout de temps, la barbe est à la mode en donnant à ceux qui la portent un air sexy, masculin voire même sauvage… Or, une belle barbe ne s’acquiert pas en claquant des doigts du jour au lendemain. À l’image d’une crinière, il faut la préparer, la dompter et l’entretenir pour obtenir les résultats escomptés et des astuces existent pour les atteindre plus rapidement. Nos conseils en veux-tu ? Nos conseils en voilà !

Publié le

Règle n°1 : la génétique ne se maîtrise pas

Avant d’appliquer les yeux fermés toutes les astuces pour avoir une barbe fournie, il faut garder à l’esprit que notre capital « poils » est génétiquement programmé par notre chromosome Y et qu’il est différent pour chaque homme. Comme le combat contre l’hérédité est perdu d’avance, il est plus judicieux d’accepter sa pilosité telle qu’elle est et d’en être fier. Chacun a une implantation plus ou moins fournie de poils faciaux qui est unique alors autant en jouer, les mettre en valeur et s’en amuser.

Règle n°2 : entretenir sa peau

L’entretien de sa barbe commence par celui de sa peau. C’est pourquoi il est très intéressant d’instaurer un rituel de soins. Un lavage quotidien, à l’aide d’un savon doux spécial visage, permettra d’enlever l’excès de sébum de la peau et de la barbe. S’ensuit idéalement, tous les matins, l’application d’un soin 2 en 1 (barbe/peau) qui permettra d’hydrater l’épiderme et les poils toute la journée. L’ultime touch’ ? S’exfolier une fois par semaine. En plus d’éliminer les peaux mortes, utiliser un gel exfoliant de manière hebdomadaire aidera à limiter l’apparition de poils incarnés.  

Règle n°3 : être patient et poser son rasoir

Cela peut paraître logique, mais beaucoup pensent à tort que se raser frénétiquement favorise la pousse des poils. Or, il n’en est rien. A l’image des cheveux : si l’on veut qu’ils poussent, il ne faut pas les couper. Idem pour le taillage. Et la patience est de mise car il faut compter en moyenne un bon mois voire un mois et demi de pousse avant de songer à passer un coup de débroussailleuse. D’ici là : wait and see.

Règle n°4 : une bonne hygiène de vie

A la base de chaque poil est ancré un bulbe. Et cette racine a besoin de nutriments pour croître convenablement. C’est pourquoi, vous mettrez toutes les chances de votre côté en adoptant une bonne hygiène de vie, à la fois niveau alimentation et niveau sommeil. Manger varié, couplé à un sommeil réparateur, permettra à vos poils de pousser sainement tout en bénéficiant d’un petit coup de starter. Si votre alimentation est border-line, alors une supplémentation en vitamines B1/B6 ne pourra que vous faire du bien.

Règle n°5 : soigner son poil

A l’image de votre corps, un poil s’entretient. Il est difficilement possible d’obtenir une belle barbe sans penser à l’hydrater. Pour se faire, le plus simple est d’utiliser des baumes ou des huiles à barbe naturelles. Comme les textures sont grasses, faites plutôt cela le soir avant de vous coucher. Le soin pénètrera bien le poil durant la nuit, sans vous faire luire comme un ver la journée.

Règle n°6 : aller chez son barbier

Apprivoiser sa barbe passe par la maîtrise d’outils de taillage et de coupe (tondeuse, ciseau, coupe-chou, etc.) et la personne qui dompte le mieux tout cet attirail est le coiffeur-barbier. Bien que l’on puisse arriver à soigner soi-même sa pilosité faciale, le barbier est LE professionnel le plus à même à entretenir votre barbe et à vous conseiller notamment par rapport à la forme de votre visage. À chaque morphologie correspond un type de barbe différent et l’on peut vite s’y perdre… vous aurez ainsi tout à y gagner à vous faire épauler par le spécialiste du poil !

Tu en veux encore ?