Michel Mau : « En combinant cruising et clubbing, Le Dépôt reste, aujourd’hui encore, révolutionnaire ! »

Le Dépôt, l’établissement de la rue aux Ours à Paris, fêtera ses 21 ans le 16 novembre. L’occasion idéale de rencontrer Michel Mau, son directeur artistique, pour parler de ce monument de la nuit parisienne.

Alternative Text Par Jock • Publié le

Tout le monde connaît le Dépôt. Qu’a-t-il de différent aujourd’hui ?

Le Dépôt a entamé une véritable « révolution ». L’établissement a la chance d’être une marque très connue à l’international. En termes de notoriété, le Dépôt, c’est un peu comme le Queen. Le nom signifie quelque chose. Pour preuve, un tiers de la clientèle vient de l’étranger. Ils viennent pour la backroom et découvrent un dancefloor. Personne n’imaginait combiner cruising et clubbing dans un même lieu, surtout en France. Le Dépôt reste, aujourd’hui encore, révolutionnaire. 

Michel Mau (au centre) lors de la soirée des Pink X Awards en octobre 2019

Et comment le reste-t-on ?

Aujourd’hui, on doit renouer avec l’ADN d’origine : être à la fois, un lieu de fesse et un lieu de fête… On doit montrer que le club est ouvert à tous. Et à toutes ! Sauf bien sûr pour les quelques soirées 100% masculines, en l’occurrence, ce sont les soirées fetish. On a, aujourd’hui, de plus en plus de gens qui viennent d’abord pour clubber et qui finissent en cruising…

En quoi les 21 ans du Dépôt seront différents de ses 20 ans ?

L’anniversaire va être un condensé du meilleur du Dépôt. L’année dernière, c’était les 20 ans. On a fait une rétrospective pour célébrer vingt années de musique au club. Aujourd’hui, on se concentre sur « Qu’est-ce que le Dépôt aujourd’hui ? ». On va montrer le meilleur du club… Avec ses DJs, ses performeurs…

Qui aura-t-on la chance d’entendre ?

Nous allons avoir 8 DJs, principalement ceux qui marquent le Dépôt aujourd’hui en tant que résidents ou fidèles du lieu : Tommy Marcus qu’on ne présente plus, Cyril Cortez, résident au Dépôt, Sébastien Boumati,  un petit nouveau qui vient d’Universal qui s’appelle Görkem Han (qu’on a pu entendre à Rosa Bonheur), Little Nemo, FIV5 qui mixe au Freedj, Romano Bay et enfin Axel Banton. Avec deux ambiances, d’un côté, ce sera pop et house avec une musique plus commerciale et de l’autre un son techno plus progressive…

Et quoi d’autre ?

On aura des shows… Le Dépôt ne serait pas le Dépôt sans performances. Il y aura aussi une loterie avec un super voyage à gagner : un séjour pour deux personnes à l’European Snow Pride de Tignes. On va innover en offrant 200 cartes d’accès du dimanche au vendredi à toutes les soirées du Dépôt pendant un mois…

Quels sont les projets du Dépôt ?

Le 30 novembre prochain, on fera la fête pour le grand retour de La Chose pour sa soirée Psy-Chose avec Warrio et Frisco, deux DJs qui vont nous faire revivre l’esprit 90’. On aime le revival. 

Le 1er décembre, le Dépôt sera-t-il mobilisé pour la lutte contre le Sida comme les années passées ?

Pour la troisième année consécutive, on privatise tout l’établissement au profit du Sidaction et de PlaySafe, avec une quinzaine de DJs (autant de filles que de garçons) et une trentaine de drags… L’idée est de fédérer toute la nuit parisienne, alternative ou pas, lesbienne, queer et gay. La totalité des entrées sera versées au profit de ces associations. C’est important pour le Dépôt de participer à la Journée mondiale de lutte contre le VIH. De même qu’on fait un tea-dance tous les ans avec SOS Homophobie autour de la Journée mondiale contre l’homophobie, le 17 mai.

Birthday 21 ans
Le Dépôt, 10 rue aux Ours, Paris 3
e.
Le 16 novembre à partir de 22 heures.
Plus d’infos

Tu en veux encore ?