Au secours ! Mon mec est radin !

Votre chéri a tendance à tourner la tête dès qu’il s’agit de payer une addition, de sortir son portefeuille. Au début, vous trouviez ça presque touchant, voire amusant. Aujourd’hui, ça devient gênant. Comment ne pas faire exploser son couple quand son mec est radin ?

Publié le

Lorsque vous avez rencontré votre chéri, au restaurant, il vous a fait le coup de « on partage ? ». Vous gagniez beaucoup plus que lui à l’époque, vous aviez trouvé que c’était élégant, que c’était une façon plutôt agréable d’aborder le sujet tabou par excellence : l’argent. Et puis, vous avez pris un appartement ensemble. Vous avez commencé une vraie vie à deux. Mais les meubles qu’il a rapportés sont tous des deuxièmes mains qui n’ont rien à voir ensemble. Toute sa vaisselle est dépareillée et ébréchée. Et sa garde robe ressemble à un magasin de fripes. Vous avez voulu mettre votre grain de sel dans tout ça, lui expliquer qu’il est peut-être temps d’investir dans de nouveaux objets. Et là, c’est le drame ! Il ne veut pas jeter. Vous vous êtes imaginé que tout ça avait une valeur sentimentale, mais que nenni ! Votre chéri n’aime pas dépenser. Voire il déteste ça. Il est ce qu’on appelle, un radin. Comment lui faire comprendre que vous en avez assez ? Et surtout, que ça se voit… 

Lui faire comprendre…

Avant de vous lancer dans des reproches et des mots qui peuvent être violents, essayez de savoir s’il s’en rend compte. C’est important. La plupart des « radins » ne savent pas qu’ils le sont. C’est tout à fait normal. Ils peuvent adorer le luxe. Mais seulement, s’il est offert… Ne vous lancez pas dans la discussion sur un coup de tête. Il est préférable d’accumuler les exemples de sa pingrerie. Exemples que vous garderez pour le jour où vous aurez décidé de lui en parler. Vous pouvez, en attendant, lui montrer ce que ça peut faire d’être au restaurant avec quelqu’un qui a oublié sa carte bancaire. Vous pouvez aussi, lui montrer qu’il peut acheter une chemise qui lui plait même si elle n’est pas en soldes. Pendant cette période, utilisez le mot « économe » plutôt que radin. Ca risquerait de le braquer…

Lui dire…

Vous avez tout fait pour lui faire comprendre. Mais rien n’y fait. Il a osé vous faire le coup du « Comme j’ai payé la dernière fois, c’est ton tour cette fois-ci ? » Vous avez failli hurler mais vous vous êtes contenu. Vous pensez que c’est le moment de sortir ses casserole de fesse-mathieu (oui, ça veut dire « radin »). Mais soyez diplomate, ça pourrait le faire fuir si vous êtes trop violent. Commencez par lui rappeler des anecdotes sans vraiment beaucoup d’importances… Les radins sont souvent dans le déni. Le sketch de Muriel Robin, « L’addition », est assez explicite. Parlez-lui par exemple des boutures qu’il a ramenées de chez sa mère et qui sont en train de pourrir sur la terrasse, qui pourraient être remplacées par un magnifique arbre. Montrez lui l’état de délabrement du fauteuil qu’il veut absolument garder pour ne pas en racheter un… Ne lui dites  surtout pas que vous ne voulez qu’il change, tout au plus qu’il fasse des efforts. Ca peut marcher.

Chercher des alliés…

Vous avez essayé de lui faire comprendre, vous lui avez même rappelé ses mauvaises habitudes. Mais rien n’y fait. Il est toujours aussi pingre. C’est le moment de faire appel à des alliés. A moins que sa mère soit comme lui (malheureusement, c’est souvent le cas), elle reste l’atout-maître pour mettre les points sur les « i ». Le coup du cadeau commun est fatal pour le radin. Si ça vient de sa mère, il bougonnera mais sortira l’argent. Les amis peuvent être aussi d’excellents alliés s’ils pensent la même chose que vous. Ils peuvent par exemple parler de radinerie en plaisantant. Ca peut passer. Ils peuvent aussi lui lancer en soirée : « C’est ta tournée ! » Il va s’étrangler, c’est sûr. Mais il payera. Si rien ne marche, vous pouvez, en ultime ressort, faire comme lui. Certaines situations seront cocasses ou, au pire, franchement déplaisantes, mais il risque de comprendre très vite. Mais attention, un ex-radin peut très facilement devenir un panier percé !

Tu en veux encore ?