En direct du vestiaire… avec les handballeurs LGBT de Outsiders

Le sport collectif vous a toujours attiré… Le football n’est pas trop votre tasse de thé et le rugby vous fait peur… Pourquoi ne pas tester le handball ? Avec les membres de Outsiders Handball, l’équipe LGBT de la discipline. Rencontre.

Alternative Text Par Jock • Publié le

Autant vous le dire de suite, on a une tendresse particulière pour le handball : des médailles à la pelle, des buts hallucinants, un esprit d’équipe que d’autres sport feraient bien de copier et des bombasses mémorables (on est encore émus de la photo des frères Karabatic dans le Calendrier des Dieux du stade). On a donc pris rendez-vous avec les handballeurs de Outsiders au Gymnase Marine Hilsz dans le 20e arrondissement de Paris. Ils s’entrainent tous les jeudis soir à partir de 19h45.

Crédit photo : Aylau Tik

« Bienvenu à toi ! »

C’est Brice qui accueille les joueurs : un mot pour chacun de manière à rassurer tout le monde. On pourrait s’attendre à un groupe de sportifs entrainés et expérimentés. Mais visiblement, tous les profils de joueurs sont là. Du confirmé au débutant, ils sont intégrés à l’équipe sans différence. Ce ne sera qu’au début de l’entrainement qu’on pourra découvrir qui vient découvrir le handball ou qui maitrise déjà la « roucoulette » ou le « chabala » (rien à voir avec Sébastien). Oui, le vocabulaire de la discipline est un peu étrange. Ce sont donc 27 personnes qui se sont inscrites pour cet entrainement. 27 joueurs dont une seule fille, qui, soit dit en passant, est une tueuse techniquement, qui dépasse de loin nombre de garçons : il suffisait de la voir courir avec la corde pour en juger. Girl power !

Publicité

« Ça va ou bien ? »

L’entrainement commence toujours par un échauffement sous la houlette du très sérieux Cyril. Tellement sérieux qu’il fait attention à corriger chaque erreur de joueur : la position des pieds, le rythme de tirs, le regard sur ses partenaires, tout est décortiqué avec bienveillance. Il a une histoire à raconter pour chaque maladresse. On a eu droit à celle du réverbère, que tu ne vois pas en marchant à l’envers, au moins 5 fois… Petit à petit, l’échauffement devient handball. Cyril lance un « Ça va ou bien ? » toutes les 30 secondes, histoire de ne perdre personne en route. Et il a son petit truc : il appelle presque tout le monde « Loulou » ! Pas bête pour mettre tout le monde au même niveau.

« On veut le Top 3 ! »

Et le niveau, les handballeurs de Outsiders vont tout faire pour l’avoir… A force d’entrainements, bien sûr. Mais bien sûr en participant régulièrement à des compétitions avec d’autres associations. Le but est clair : chaque année, Outsiders participe au Championnat européen LGBT de handball. La prochaine édition aura lieu à Oslo les 25 et 26 juin 2020. Brice, le Omeyer gay, a pour objectif que l’équipe française soit dans le Top 3. Et c’est là tout l’intérêt d’Outsiders : pouvoir frayer parmi les plus forts en compétition et rassembler des sportifs de niveaux différents sans que les plus néophytes ne se sentent mal à l’aise. Et ça marche…

Crédit photo : Aylau Tik

Comment s’inscrire ?

Envie de participer ? Envoyer un mail à Brice (handball@outsiders.paris) pour vous inscrire à un entrainement d’essai. Si cet essai est concluant, vous pourrez adhérer à l’association Outsiders. L’abonnement annuel est de 240 euros (130 euros seulement en tarif réduit pour les demandeurs d’emploi, les étudiants non salariés, les bénéficiaires de minima sociaux…). L’avantage de cet adhésion, c’est qu’elle vous donne accès aux activités des autres sports d’Outsiders (natation, water polo, danse, fitness, voire cheerleading…).

Tu en veux encore ?