Les mecs roux sortent du placard. Et on en redemande !

Longtemps moqués, ridiculisés, voire craints, les roux ont enfin leur revanche : ils sont, aujourd’hui, les vrais bombasses sur lesquelles tout le monde fantasme. Au point qu’un calendrier « Red Hot », leur est même dédié. Juste retour des choses ou effet de mode ? Pourquoi les roux nous font craquer ?

Publié le

On ne va pas se mentir… On a tous secrètement rêvé d’être la Bree Van de Kamp de son cercle d’amis, plutôt que la fadasse Linette ou la trop évidente Gabrielle. A la fois merveilleusement parfaite et impeccablement bitch ! Et sa chevelure de feu n’y est pas pour rien. Les actrices rousses sont des icônes : Nicole Kidman, Julianne Moore ou encore Jessica Chastain ont ouvert grand les portes de la ginger-sexyness. Sans parler de Mylène Farmer, notre rousse libertine préférée.

Qu’en est-il des garçons ? Pas évident d’exhiber sa crinière a priori. Et pour cause, selon une étude anglaise, 90% des hommes roux auraient été harcelés en raison de leur couleur de cheveux ! C’est d’ailleurs pour répondre à ce harcèlement que le photographe Thomas Knights, roux lui-même, a proposé l’exposition Red Hot, il y a quelques années, exposition compilée en livre depuis… Un calendrier Red Hot est même édité. De quoi donner des sueurs froides à nos rugbymen, et pas que…

Le roi des roux

La roussomania a connu un pic réel avec notre prince préféré : le Prince Harry. Il y avait bien quelques roux qui défrayaient nos chroniques avant Harry. Mais il a élevé le fantasme du roux au rang de best-of. Du coup, tout le monde l’a cru gay. Ca nous arrangeait… En plus, il était le digne héritier de notre reine à tous, sa rousse de mère Diana. Et Meghan est arrivée. Ce n’est pas qu’on la déteste mais… Naaaan ! Pas lui. Il était trop sublime à son mariage. Rien à voir avec son frère beaucoup moins sexy. Du coup, il est devenu le roi des roux, notre roi. Et a, par là-même, drainé une mode du beau roux masculin !

Bombasses de tout poil, roux !

Michael Fassbender, Eddy Redmayne, Benedict Cumberbatch, Michael C. Hall, Eric Stoltz, Ewan McGregor… Autant de noms d’acteurs qui affolent nos sens. Longtemps cantonnés aux seconds rôles un peu gnan-gnan ou de méchants, les roux ont pris le pouvoir sur l’affiche. Ils se montrent et distillent leurs excitantes toisons au moindre plan. Dans le sport, il suffit de regarder les matchs de rugby avec l’Irlande ou l’Ecosse… Le roux fait monter la température. L’Australien David Pocock nous offre même 115 kilos de rousseur avec des cuisses quatre fois comme les nôtres… Au foot, c’est, sans consteste, Alexis Lalas qui assume le mieux sa couleur de cheveux : au point de la décliner en longue tignasse frisée, en barbe touffue ou en moustache so british… Notre coup de cœur reste Sam Heughan, le héros de Outlander, qui a la fâcheuse tendance à se dénuder dans la série et de nous montrer sa peau blanche, laiteuse… Car oui, avec les cheveux roux, il y a la peau très claire, sexy en diable !

Ginger-sex

Alors les roux ? Des bons coups ? On peut affirmer, sans avoir peur de taper dans le cliché, que les roux sont de bons amants. Le roux ment rarement sur ses ressentis parce que ça se voit de suite. Il rougit très facilement. Dès qu’il prend son pied, c’est écrit sur sa peau généralement très claire. Un roux qui jouit le crie avec son visage empourpré… Si vous avez des doutes, faites ce petit test. Prenez un glaçon, passez-le sur le torse ou le bras de votre amant roux. Non seulement, vous verrez sa toison, voire son duvet (marque de fabrique du roux imberbe : on voit son duvet), s’exciter mais aussi, la pigmentation de tout son corps changer, votre bombasse va s’emballer et palpiter de plaisir. Pour résumer, le roux est un amant hors-pair. Et si vous hésitez encore, allez regarder le court métrage Gingers réalisé par Antonio Da Silva, avec des roux gays qui nous parlent tout en se masturbant. Ah, et dernière info qui peut vous être utile :  Â« Je t’aime Â» se dit Â« Tha gaol agam ort Â» en gaélique écossais…

Tu en veux encore ?