On y Ă©tait ! « Brighton Pride » : Kylie, Grace Jones, des Rainbow Flags et des policiers qui dansent !

A une heure de train de Londres, Brighton accueille l’une des Gay Pride les plus festives d’Angleterre. Jock Ă©tait Ă  l’édition 2019 qui s’est dĂ©roulĂ©e le week-end dernier et vous a ramenĂ© quelques photos !

Alternative Text Par Jock ‱ PubliĂ© le

A peine arrivĂ© en gare, on se dit que Brighton n’a pas usurpĂ© sa rĂ©putation de station balnĂ©aire ultra gay-friendly ! Pour ce weekend de « pride Â», la ville – qui est un croisement entre San Francisco et Deauville – s’est transformĂ©e en paradis arc-en-ciel. DĂšs le vendredi soir, le quartier gay, appelĂ© « The Village Â», est sur les starting blocks pour accueillir les milliers de visiteurs qui viendront boire de la biĂšre et danser dans les rues !

Les autres quartiers ne sont pas en reste. En effet, des Rainbow Flags, on va en manger à toutes les sauces, du restaurant de plage au H&M complÚtement relooké en passant par le toiletteur pour chiens qui a refait sa vitrine en hommage à la chanson All the lovers de Kylie Minogue

Le samedi, la marche a lieu de bonne heure : 11h prĂ©cises. Mieux vaut ne pas ĂȘtre sorti trop tard la veille ! Elle dĂ©bute sur le bord de mer et traverse ensuite la ville. Comme c’est souvent le cas dans les pays anglo-saxons, il s’agit d’un dĂ©filĂ© que l’on regarde sur le cĂŽtĂ©. Pas question, donc, d’aller se dĂ©hancher derriĂšre son char prĂ©fĂ©rĂ©. Ce qui n’empĂȘche pas l’ambiance d’ĂȘtre au rendez-vous. Car les chars – mĂ©lange d’associations, de militants et d’enseignes commerciales – font tous preuve de beaucoup de crĂ©ativitĂ©.

On y croise des sosies de Cher ou de Freddie Mercury, le plus vieux gay de Brighton, des flics qui dansent (l’un d’eux a d’ailleurs fait le buzz sur la toile), des joueurs de rugby, des marins sponsorisĂ©s par Jean-Paul Gaultier ou encore une chenille gĂ©ante.

Mention spéciale au char de la chorale gay qui a rendu un trÚs bel hommage aux 50 ans de Stonewall.  

L’aprĂšs-midi et le soir, les festivitĂ©s se poursuivent au Preston Park pour le fameux « Pride Festival ».  Le parc est gigantesque et propose son lot de foodtrucks, d’attractions et de boutiques. On y trouve aussi des chapiteaux thĂ©matiques avec shows de drag queens (la Spice Girl Mel C. a fait une apparition surprise pour chanter « 2 become 1 Â») ou des pistes pour danser.

Mais l’essentiel se passe sur la scĂšne en extĂ©rieur avec de nombreux concerts d’icĂŽnes gays. AprĂšs Britney l’an passĂ©, c’est au tour de Kylie Minogue d’ĂȘtre la tĂȘte d’affiche. L’australienne, qui a toujours montrĂ© un soutien sans faille Ă  la communautĂ© LGBT, a livrĂ© une prestation sans faute ! Elle nous a proposĂ© un best of de ses plus grands tubes, repris en chƓur par ses milliers de fans. L’ambiance Ă©tait hystĂ©rique sur Your DISCO needs you ! Bien entendu, elle Ă©tait entourĂ©e de danseurs ultra sexys et de plein d’effets de mise en scĂšne kitchs comme on les aime ! 

VoilĂ  de quoi ĂȘtre bien en forme pour ensuite retourner au Village et enchaĂźner avec la tournĂ©e des bars et des boĂźtes.

Et les plus courageux auront peut-ĂȘtre remis le couvert le dimanche aprĂšs-midi avec le concert de la dĂ©mente Grace Jones. A 71 ans, elle n’a rien perdu de son galbe, de son charisme et de sa folie, n’hĂ©sitant pas Ă  rĂ©clamer un verre de vin entre deux chansons ou Ă  parcourir le public pendant cinq minutes sur les Ă©paules d’un vigile. On en redemande !

Tu en veux encore ?