J’ai testé : une semaine sur l’île naturiste du Levant

Assez des vacances dans les métropoles surpeuplées ? Pas envie de retrouver toutes vos connaissances à la plage ? Besoin de vous ressourcer ? On a testé pour vous les vacances naturistes à l’Île du Levant dans le Var, au large de Hyères. Embarquement immédiat.

Alternative Text Par Jock • Publié le

« On ne va pas se mentir. Aller au Levant, ça se mérite : train ou avion, plus bateau. J’ai vraiment dû préparer mon séjour pour trouver la bonne connexion avec le bateau. Environ une heure de traversée plus tard, j’arrive au Port de l’Aiguade. Et là, surprise ! L’Île du Levant est comme une grosse colline où la plupart des hébergements sont situés en hauteur. Je comprendrai pourquoi un peu plus tard. Et il faut que je monte « La perspective ». C’est une côte assez raide qui commence avec 100 marches d’escaliers. Ma valise à roulette a morflé… D’autant que tu as beau savoir que l’Île est un domaine naturiste, tu remplis ta valise !

Crédit photo : Facebook @iledulevantofficiel

Chemin faisant, je rencontre mes premiers naturistes. Et tous, me sourient et me disent « Bonjour ! ». C’est l’article 1 de la Charte du Levantin. Je suis un peu déboussolé, je n’ai pas encore enlevé ma carapace de citadin pas très habitué à l’amabilité gratuite. Au bout de vingt minutes de montée, j’arrive à ma maison d’hôte… Mon logeur m’accueille tout nu. C’est à ce moment précis que je prends vraiment conscience qu’il me faudra faire péter la culotte très vite. Parce que le plus gêné pour l’instant, c’est moi. 

Love on the beach

« La vue depuis mon appartement est fantastique : j’ai grimpé et je comprends enfin pourquoi. Depuis ma terrasse, j’ai une vue de la mer à 180°. J’en ai presque les larmes aux yeux. Armé de mon paréo-protection (bah oui, on gère sa timidité comme on peut), je décide d’aller à la plage. Mais quelle plage ? Mon logeur me conseille les Bains de Diane le matin ou le soir et les Grottes pour l’après-midi… J’opte pour la plage de sable des Grottes.

On a coutume de dire qu’à ta première visite au Levant, tu adores et tu reviendras ou ce n’est pas ta tasse de thé et tu iras ailleurs, qu’il n’y aurait pas de juste milieu

Au Levant, les plages sont obligatoirement naturistes. Du coup, encore un peu timide quand j’arrive, je me place dans un coin que je pense être isolé. Juste à l’entrée d’un chemin que des garçons seuls prennent en me faisant un petit clin d’œil. Ca, c’est tout moi ! Je veux passer pour Sœur Thérèse et je finis avec l’image d’une Marie-Couche-toi-là au début de la cruising area. Au bout de cinq minutes, j’oublie complètement la nudité et ma timidité et, moi aussi, je commence à sourire à tout le monde. C’est l’effet Levant qui joue à plein. On discute entre voisins de serviette, on se passe même de la crème sur le dos. Mais pourquoi Luigi, le bel étalon italien a insisté pour m’en mettre sur les fesses ? Je suis un peu gourdasse des fois… Vers 18 heures, des garçons arrivent à la plage avec des bouteilles et du saucisson : c’est l’apéro-plage, une tradition levantine. Une manière de faire encore plus connaissance… en attendant le coucher de soleil.

Face à la mer, qu’est-ce qu’on est bien… Mais la prochaine fois, je penserai à mettre de la crème solaire sur les pieds ! 🙂

Tous différents

« En fait, Le Levant a cette capacité toute particulière de répondre exactement à ce que tu recherches. Si tu veux être seul, te ressourcer et ne rencontrer personne, l’île va te protéger. Si tu as besoin de rencontrer de nouvelles personnes, l’île va jouer les entremetteuses. Un équilibre délicat et subtil qui répond à un besoin de tous les Levantins, vrais locaux ou visiteurs amoureux : l’envie de liberté voulue par les frères D’Urville, les créateurs du naturisme en 1931 sur… l’Île du Levant. Et cette liberté passe par le respect. Je devrais dire les respects des différences à travers cette nudité : âge, sexe, orientation sexuelle… En fait, on s’en fout ! Et c’est vraiment ça qui fait la richesse de l’île.

L’île, c’est aussi des moments festifs où il n’est pas rare de retrouver des figures de la nuit gay !

On a coutume de dire qu’à ta première visite au Levant, tu adores et tu reviendras ou ce n’est pas ta tasse de thé et tu iras ailleurs, qu’il n’y aurait pas de juste milieu. C’est le cas. Je suis tombé en amour pour cette île, tellement vraie et tellement unique. Je sais que je reviendrai. Beaucoup de Levantins sont des touristes qui ont acheté une maison après être venus en vacances… Pourquoi pas moi ? 

Plus d’infos :
https://www.facebook.com/iledulevantofficiel/

Tu en veux encore ?